Hockey

Avec une augmentation annuelle de 10 % du nombre de membres inscrits à l’ARBH (Association royale belge de hockey), les fournisseurs d’équipements se frottent les mains à l’aube de chaque rentrée. L’article-roi, qui fait rêver petits et grands ainsi qu’amateurs et professionnels, s’affiche à perte de vue dans les rayons spécialisés : le stick. Malgré un marché assez étroit en Belgique (45 000 pratiquants), de nombreuses marques se sont lancées dans une guerre… courtoise. "Nos rapports sont bon enfant", confirme Alaric Dekelver, qui vit sa 3e rentrée des sticks avec une marque qui était doublement représentée sur le terrain de la finale des JO (M. Brunet et L. Masso) : Oregon.

Alaric Dekelver, un jeune Belge, se cache derrière la marque au logo de sapin qui a été créée en juillet 2015. Le joueur d’Uccle Sport, qui avait disputé la grande saison d’EHL avec le Daring, a choisi de rester fidèle à son club actuel même s’il doit jouer en D2. "J’ai reçu des offres de Division Honneur", dit-il.

Mais, il n’a plus beaucoup de temps pour lui depuis que son business a pris un solide envol. En moins de vingt-six mois, il distribue sa marque dans onze pays, dont le Chili, l’Argentine, l’Allemagne, les Pays-Bas, la France, l’Australie ou encore les USA, tout en diversifiant son offre : sticks, textiles, housses et accessoires.

(...)