Hockey

1. Manu Brunet (Léopold)

L'Argentin a été décisif un inscrivant les deux buts qui ont permis au Léopold de recoller au score. Un doublé synonyme de point important à domicile. Il a plus souvent joué en soutien des attaquants quand il n'était pas lui-même placé au sein de la ligne offensive. Un rôle qu'il a parfaitement mis en pratique ce dimanche.

2. Nicolas De Kerpel (Herakles)

Difficile de faire mieux: il inscrit un nouveau triplé, et permet à son équipe de repartir avec les trois points et de s'éloigner du bas de classement. Dans le jeu, il aide énormément son équipe, par sa disponibilité et son aisance technique. Et sur les phases arrêtées, il excelle. E,t ce qui ne gâche rien, il est très humble, ne cessant de louer l'état d'esprit de son équipe et de parler de jeu d'équipe.

3. Jeremy Gucassoff (Racing)

son brillant arrêt sur le stroke de Saladino (quelle envolée !) a finalement valu trois points aux Rats, même s'il eut peu de travail pour le reste.

Jérôme Truyens : comme à son habitude, métronome infatigable et presque toujours démarqué, il a récupéré un grand nombre de balles au milieu du jeu.

4. John Verdussen (Léopold)

Le défenseur a parfaitement joué son rôle défensif en interceptant beaucoup de balles et se plaçant très souvent au bon endroit. Mais il a surtout pesé sur le secteur offensif ce dimanche. Ces relances étaient précises et puissantes et très souvent vers l'avant.

5. Sebastien Dockier (Beerschot)

L'international belge a travaillé défensivement pour stopper les courses adverses. En deuxième mi-temps, il a inscrit un doublé. Un tir revers surpuissant en bord de cercle et un flat puissant. Il a permis au Beerschot de mener de deux buts, ce qui est rarement arrivé aux Anversois depuis le début de la saison.

6. Romain Delavignette (Orée)

Romain a joué un bon match. Très sûr derrière, il a très bien relancé, et a été solide dans les duels. Celui qui a fait toutes ses classes à l'Orée monte en puissance dans ce championnat.

7. Sander Baart (Braxgata)

Sans avoir marqué, le Hollandais fut décisif ce dimanche face au Pingouin. Très remuant il était partout sur le terrain.

8. Harry Verhoeven

Si les Ucclois n'ont pas réussi à concrétiser leurs très nombreuses occasions, c'est en partie à cause du gardien du Beerschot, qui a souvent été à la parade. Des arrêts réflexes, des bonnes sorties, le gardien anversois a sorti un match complet.

9. Juan Manuel Saladino (Gand)

Sorti de sa coquille après 50 minutes, a été la plaque tournante des Gantois avec un stick à peu près dans toutes les actions dangereuses. A donné le tournis à ses opposants directs.

Juan Cruz Agulleiro: l'Argentin a marqué et fait marquer, mais n'a pu infléchir le cours du jeu.

10. Timmermans (Herakles) 

Il sort les nombreux pc de l'Orée, et surtout il arrête un stroke, le tournant du match. En effectuant cet arrêt, il permet à son équipe de continuer à y croire. Ensuite, il sort les arrêts qu'il faut, et sa présence a été salutaire pour guider sa défense.