Hockey

Pingouin-Namur 0-4
Namur a bien débuté son dimanche avec une victoire probante contre un Pingouin encore à la recherche de ses automatismes. Malgré une première mi-temps de moyenne facture, les Escargots menaient 0-2 à la pause avec un pc de Jacob (16eminute) et un autre but de Dierickx sur le buzz de la pause. Le même joueur marquait le numéro 3 avant que le grand Van Erkel, pur produit wavrien, ne clôture à la 38e minute. De quoi satisfaire Pierre Emmanuel Coppin qui a vu son équipe jouer du vrai hockey en salle en seconde partie de rencontre.

White Star-Amicale Anderlecht 3-2
C’était une rencontre importante entre deux candidats aux play-offs. De l’aveu même du coach everois, le match fut décousu. Avec une équipe incomplète, le White avait décidé de jouer à l’économie. Gaëtan Dykmans ouvrait le score à la 12e minute, score doublé en vue de la pause. Dès la reprise, Antoine réduisait l’écart mais trois minutes plus tard, Simar donnait de l’air aux Everois. Ce n’est qu’en toute fin de match que Curtil faisait 3-2. Le pressing anderlechtois n’aura pas suffi mais aura fait trembler le White jusqu’au bout.

White Star-Namur 6-1
Fort de sa bonne rencontre initiale, Namur comptait bien reproduire sa performance face au White : il devait jouer deux rencontre d’affilée et à seulement 8 joueurs, il pouvait espérer compter sur la fatigue des Everois. Namur marquait au quart d’heure mais son but était annulé par les arbitres. Sur la relance, le White ouvrait le score par l’inévitable Gaëtan Dykmans. Les Namurois énervés par ce contretemps s’en prenaient à l’arbitre et oubliaient de jouer. Ils prenaient deux autres buts par le même Dykmans juste avant la pause. A la 23e minute, Pokorny donnait un peu d’espoir à Namur. Simar s’occupait de tuer le match avec un triplé (encore un) aux 24, 27 et 33e minutes. Le White faisait carton plein et restait en tête avec le maximum des points tandis que Namur se retrouve en queue de classement avec 2 petits points.

Pingouin-Amicale Anderlecht 3-3
Enchaînant après sa difficile défaite face au White Star, l’Amicale pouvait espérer prendre les 3 points face à un Pingouin toujours calé à 0 point. Et de fait, les choses débutaient bien avec un but d’un ancien de la maison, Julien Dallons, revenu d’Italie pour faire une pige avec les Amicalistes : l’avantage ne tiendra que 8 minutes lorsque Beirnaert égalisait à la 12e minute. L’Amicale repartait de l’avant avec deux buts avant la pause : Pangrazio à la 14e et Curtil à la 20e sur pc. Onana réduisait l’écart à la 24e et à 4 minutes du terme, Blockmans arrachait le nul sur pc. L’Amicale, candidat au top 4, ne récoltait qu’un seul point sur cette journée, le plongeant au classement au même niveau que le Pingouin, déjà loin de son objectif avoué.

Racing-Gantoise 3-4
La Gantoise prend ce championnat avec sérieux tandis que le Racing est candidat champion, mais avec des difficultés de démarrage. Cette rencontre promettait donc. Et de fait, les Gantois se portaient au commandement avec deux buts de Deplus (6e) et d’Esquelin (16e). Juste avant la pause, le Tchèque Domanoj réduisait l’écart sur pc. Melotte égalisait à la 26e ; dans la foulée, Kina convertissait un pc, lequel commençait à semer la panique au Racing qui forçait. Il fut récompensé à la 34e par un pc de Cosyns (3-3). Le Racing obtenait encore trois pc mais tous inefficaces. Et à 22 secondes de la fin, il se voyait sanctionné d’un pc que Kina envoyait dans le plafond. Une victoire sur le fil qui plongeait les Ucclois dans le doute.

Waterloo Ducks-Léopold 0-5
Match sans histoire pour le Léopold qui s’alignait avec Plennevaux, lequel ouvrait le score à la 4e minute. Devant un Waterloo Ducks trop court, il devait toutefois attendre le début de la seconde mi-temps pour augmenter son avance par Zimmer, puis encore par Plennevaux. Les deux derniers buts furent marqués sur pc par Degroote et Zimmer. Le Léo avait gardé des forces pour son dernier match.

Waterloo Ducks-Gantoise 2-3
Après 20 minutes de repos, les Verts reprenaient le stick pour défier la Gantoise. A 7 joueurs, les Waterlootis jouaient crânement leur chance et menaient les échanges Ils obtenaient même un pc à la 8e minute. Sur une contre-attaque éclair, De Simpel marquait contre le cours du jeu. La Gantoise patientait intelligemment et doublait le score à la 18e sur un pc de Kina. Dès la reprise, J. Dubois plantait le troisième but gantois. La partie allait se trainer, avec de temps à autre une action comme ce pc gantois à la 26e minute. Le Wat obtenait lui aussi des pc, sans effet. Puis tout s’accélérait avec deux buts dans la 38e minute : Ghislain sur pc et Capelle à l’affût redonnaient espoir aux Canards. Et pire puisque les gantois concédaient un pc dans les arrêts de jeu : le gardien contrait cette occasion. La Gantoise l’échappait belle et clôturait une journée à 6 points

Racing-Léopold 5-4
Le dernier match de la journée s’annonçait solide. Et il le fut. Le Leo prenait l’avance par De Trez à la 6e minute. Domanoj égalisait à la 9e sur pc. Plennevaux trouvait le poteau à la 12e. de Chaffoy déviat pour tromper Henet à al 18e mais Degroote répondait sur pc à la 20e. Melotte trouvait l’ouverture sur pc à la 25e ; Degroote égalisait à nouveau à la 28e minute (3-3). Ce sera la dernière égalisation puisque de Chaffoy et Trueyns faisaient passer le marquoir à 5-3 sur pc. Le Léopold obtenait plusieurs pc, tous improductifs. Plennevaux voyait un but annulé à la 34e. Finalement, Lemaire trouait Gucassoff à la 39e. Trop tard. Le Racing remportait ce derby pour le prestige mais aussi pour 3 points importants.