Hockey

Walter écoeure un Beerschot qui a dominé durant 44 minutes.

Dragons – Beerschot 2-0

Dragons : Walter ; Rubens, Noblett, Lootens, Uher ; Denayer, O'Donoghue, Shimmins ; Luyten, van Aubel, Raes ; Puis Bakhuis, De Waal, Geers, Putters, De Bolle

Beerschot : H. Verhoeven ; Bourg, De Sloover, Bull, M. Peeters ; H. Peeters, Cabuy, Catlin ; Perez, S. Verhoeven, Carson ; Puis Mortelmans, Goudsmet, Duvekot, Van der Ijssel, Dercks

Les arbitres : MM. A. Zimmer et M. Dutrieux

Carte verte : 24e Bourg

Les buts : 45e O'Donoghue sur pc (1-0), 53e Luyten (2-0)

Shimmins trouvait le stick de Denayer dans le cercle à la 3e minute. Jean Willems hurlait pc et Felic pensait obtenir une faute dans le cercle. Monsieur Zimmer ne bronchait pas. La première occasion était signée Perez sur une percée collective dans l'axe. Le tir de l'attaquant était trop cadré. Grosse occasion. Perez, sur le flanc droit, arrivait dans le cercle et jouait en une-deux avec Cabuy, mais la balle ne rentrait pas dans le but. Le Dragons se réveillait un peu à la 10e minute. Pourtant, Perez remontait tout le terrain et voyait son centre toucher le sabot de Walter. Le Bee provoquait son premier pc à la 12e minute. Le sleep de Carson était dévié du stick par Walter. De Sloover cherchait la déviation de Perez. Sur une perte de balle de Bull, van Aubel et Denayer filaient dans le cercle. Flo van Aubel était bloqué par Verhoeven. Sur la reprise, Raes tirait en revers dans les nuages. EN fin de premier quart, le Dragons pressait beaucoup plus haut.

Dans le deuxième quart, Perez reprenait très fort. Il chipait la balle à O'Donoghue et entrait dans le cercle pour provoquer le 2e pc. Sur la combinaison, Perez glissait trop tôt pour la dévier. Perez, très en forme, brisait une attaque du Dragons. Le Bee provoquait sa plus grosse occasion, mais Carson tirait à côté de la balle alors qu'il était seul quasi sur le point de stroke. Bourg prenait une verte pour avoir touché la balle après le coup de sifflet. Le Dragons attendait la 25e minute pour créer un mouvement dans le cercle. De Waal se frottait à Verhoeven. Catlin répondait d'un tir puissant dans le cercle. Perez glissait sur plusieurs mètres, mais arrivait trop court. Le Bee restait le patron sur le terrain. Bull écartait une balle dans le cercle à la demi-heure. Le Dragons se contentait de fonctionner par contres. Duvekot perdait son duel face à Walter. L'action était magnifique. En 3 touches de balle, le Bee avait remonté tout le terrain. De Sloover dégageait une balle en la faisant passer devant le but de Verhoeven. Harrison Peeters tombait dans le cercle juste avant la pause. Monsieur Dutrieux restait de marbre.

Le Bee reprenait sa domination en seconde période. Le 3e pc était accordé à la 41e minute alors que Walter avait déjà dû s'interposer avant. Carson jouait la déviation de Perez qui plongeait à temps, mais Walter repoussait. Le 4e pc était sifflé sur la phase suivante. Les deux tirs de Bull ne suffisaient pas. La reprise de Perez non plus. Le Dragons obtenait son premier pc à la 45e minute. Shane O'Donoghue faisait trembler les filets. Cruel scénario pour le Beerschot qui a eu tant d'occasions. Cabuy centrait pour Carson. Lootens répondait d'un tir trop croisé. Luyten levait les doigts au ciel après un tir en revers qui trompait Verhoeven (2-0).

Perez et van Aubel se téléscopaient à la 56e minute. Le Dragons achevait la rencontre tout en contrôle face à un Bee cassé par ces deux buts. A la 66e minute, Perez provoquait le 5e pc du Bee. Bull sur Walter. Re pc. Walter écartait le sleep de Bull. Le Dragons tenait une victoire importante face à un Bee qui ne méritait pas ce score.

L’Herakles sauve un point à l’arrachée

Herakles - Léopold 3-3

Herakles : Timmermans, Haig, Hennes, Leclef, Van Bockrijck, V. Donck, Creffier, De Kerpel, Keusters, Jenness, Sanz puis Huybrechs, Da Costa, Duncan, Perez, Agulleiro.

Léopold : Henet, Forgues, Poncelet, Russell, Eaton, Brunet, Cuvelier, Degroote, Englebert, Zimmer, puis De Kepper, Lemaire, Baumgarten, De Trez et Verdussen.

Les arbitres : MM. N. Benhaiem et G. Boutte

Carte verte : 59e Brunet

Les buts : 1re Brunet (0-1), 26e Duncan (1-1), 30e Haig sur pc (2-1), 55e Russell sur pc (2-2), 62e Baumgarten (2-3), 70e De Kerpel sur pc (3-3).

Début de match en fanfare pour le Léopold en déplacement à l’Herakles sous une fine pluie. Après seulement une minute, Manu Brunet profitait d’une incompréhension dans le camp lierrois pour déjà inscrire le premier but de la partie (1e, 0-1). La réaction de l’Herakles ne se faisait pas attendre avec deux tentatives coup sur coup dans la minute qui suivait mais sans succès. Après cinq minutes, les locaux se procuraient trois pc d’affilée mais par trois fois De Kerpel ne trouvait pas le but.

Le deuxième quart-temps débutait par un tir en revers de Da Costa mais qui ne trouvait pas le cadre. Le Léopold était mis sous pression et avait plus de difficultés de sortir de défense. Malgré cela, les hommes de Robin Geens pouvait doubler leur avance sur pc après 23 minutes mais le slape de Russell était stoppé sur la ligne. Après un beau geste technique de Degroote, les Rayés recevait une deuxième chance mais Zimmer trouvait le poteau après une belle phase construite. Après avoir trop gaspillé, le Léopold allait se faire surprendre après une perte de balle de Poncelet. Duncan se trouvait à la bonne place pour intercepter une passe trop courte et égalisait grâce à une petite balle sautée au-dessus de Romain Henet (26e, 1-1). Dans la foulée, Nick Haig plaçait même les locaux devant au score sur pc (30e, 2-1). En fin de première mi-temps, Agulleiro avait même la possibilité d’inscrire un troisième but mais son revers passait au-dessus de la cage uccloise. L’Herakles montrait un tout autre visage dans ce deuxième quart-temps alors que le Léopold avait le match en main lors du premier quart.

La deuxième période reprenait sur le même rythme élevé. Après deux minutes, Henet sauvait déjà les meubles en s’interposant brillamment devant Amaury Keusters. Le gardien de l’Herakles s’illustrait ensuite en écartant un pc de Russell. Les Ucclois poussaient pour trouver l’égalisation mais la défense lierroise tenait bon.

Il restait un quart-temps pour le Léopold pour renverser la situation. Malgré cela, c’est l’Herakles qui se montrait dangereux en premier lors de ces dernières minutes via Donck mais une fois encore Henet était à la bonne place. Sur le contre, le Léo recevait un pc et cette fois Russell se montrait efficace, son slape finissant dans la lucarne adverse (55e, 2-2). Le match s’emballait et les deux équipes montraient leur volonté de prendre les trois points. Quelques minutes après l’égalisation, Russell avait de nouveau l’occasion d’inscrire leur but mais Timmermans s’interposait cette fois bien. La pression était trop intense pour l’Herakles et après une passe lumineuse de Poncelet, Russell servait sur un plateau Baumgarten qui mettait le Léo devant au score. A la toute dernière seconde, De Kerpel égalisait finalement sur pc offrant un point aux locaux. Un match nul au goût amer pour le Léopold.


Le Racing a (encore) joué à se faire peur à l’Antwerp

Antwerp - Racing 3-4

Antwerp : Gryspeerdt, N. van Straaten, Machtelinckx, van Valburg, M. Wouters, Ross, Verheijen, Paton, Hayde, Rombouts, Stuve, puis Van der Putten, Haring, van Wanrooij, T. Stockbroekx et De Winter.

Racing : Gucassoff, Woods, Harte, Torras, Delavignette, Au. Meurmans, Truyens, Wegnez, Charlier, Boon, Garcia, puis Weyers, Cayphas, Vanwetter et de Chaffoy.

Arbitres : MM. L. Dooms et N. Stenier.

Cartes vertes : 17e Torras, 50e Rombouts.

Les buts : 6e Garcia (0-1) ; 10e de Chaffoy (0-2) ; 26e Rombouts (1-2) ; 40e Paton (2-2) ; 46e van Valburg sur pc (3-2) ; 54e Boon (3-3) ; 63e Boon sur pc (3-4).

Le match commença assez fort pour le Racing qui ouvrit la marque dès sa première occasion de but, Garcia isolé au deuxième montant marquant un des buts les plus faciles de sa carrière (0-1). Le Racing insista avec un pc de Boon sauvé par Gryspeerdt, avant que de Chaffoy ne double la marque d’une volée plongeante au point de stroke (0-2). Tout semblait facile pour les Rats qui semblaient partis pour un score fleuve. Mais il n’en fut rien.

Loin de se décourager, l’Antwerp menaça Gucassoff par une percée de Verheijen, puis par une contre-attaque sur pc terminée juste au-dessus du but par Haring. Les Bruxellois obtinrent bien quatre pc, mais Gryspeerdt se montra intransigeant, tandis qu’une belle attaque collective terminée par un revers de Rombouts venait récompenser les efforts de l’Antwerp (1-2).

Le Racing sembla reprendre le contrôle du match à la reprise, mais Garcia puis Boon se heurtèrent à Gryspeerdt sur la même phase, alors qu’un tir de Garcia filait à côté à la minute suivante. Bien au contraire, sur un contre, Paton rentra dans le cercle et envoya un obus dans la lucarne de Gucassoff. Un but magnifique ! (2-2). Ce fut maintenant l’Antwerp qui prit la direction du match, se créa deux pc et van Valburg transforma le deuxième d’un sleep dans le plafond (3-2). Et dans la foulée, un tir de Hayde termina sa course à côté du but.

Les affaires des Rats semblaient en chute libre, mais ils parvinrent néanmoins à redresser leur barque au cours d’un dernier quart-temps où ils ne laissèrent plus rien au hasard. Tom Boon frappa deux fois, d’abord au rebond d’un centre de la gauche repoussé par Gryspeerdt, ensuite sur le… huitième pc du Racing, à sept minutes de la fin. Entre-temps, un beau travail de Verheijen avait failli profiter à van Wanrooij qui canonna au-dessus. L’Antwerp compte toujours zéro point, mais montre chaque semaine des qualités techniques qui en font une équipe redoutable pour les meilleurs.


Jeu, set et match Watducks

White Star - Watducks 2-6

11e (0-1), 12e (0-2), 28e Mengibar (1-2), 45e (1-3), 53e Mengibar (2-3), 56e . Capelle (2-4), 59e (2-5), 68e Ghislain (2-6)

L'Orée émerge grâce à Masson

Braxgata - Orée 2-3

11e Luypaert (1-0), 14e (2-0), 41e Simar (2-1), 56e Beckers (2-2), 58e Masson (2-3)

Gand prend enfin des gros points

Daring - Gantoise 2-5

15e Sothern (0-1), 25e Sothern (0-2), 26e van Linthoudt (1-2), 48e Bell (1-3), 55e (1-4), 56e Genestet (2-4), 59e Dubois (2-5)