Hockey

C’était un des matches à ne pas perdre. A l’Euro, les Indoor Red Lions avaient pris le dessus en pratiquant un hockey alerte. Rien de tout cela ici, les Belges semblaient avoir du mal à débuter la rencontre et à réaliser sur le terrain ce qu’ils avaient en eux. « On n’avait pas aujourd’hui l’équipe belge de l’Euro avec les routinés en plus. On a connu un très mauvais début de match. On avait mis au point un placement sur le terrain qui n’a pas été appliqué au début ; il y a eu des failles qui sont revenues alors qu’on avait mis le doigt dessus au briefing », constatait Alex de Chaffoy. « On a été très rapidement menés et du coup on a d’autant plus de difficultés pour revenir alors que ces Russes défendent bien. On a poussé, on a eu de belles attaques mais on se prend des contres et c’est justement leur jeu. A la fin, on enlève notre gardien et cela a porté ses fruits ; mais c’est un grand risque mais on ne pouvait pas continuer plus longtemps. » Vu de l’extérieur, si le match avait duré quelques minutes de plus, les Belges seraient revenus : « Hum, difficile à dire ; on aurait tout aussi bien pu prendre un nouveau but. »

Les visages des Red Lions étaient fermés à l’issue de la rencontre. « On fait un mauvais match, un jour sans. On manque de réussite sur pc » complétait Pilou Maraite. « Il faudra corriger cela au plus vite », soufflait Gilles Jacob. Il leur restait 6 heures pour préparer la rencontre face à la Suisse pour espérer encore figurer parmi les 4 premiers de la poule et jouer les quarts de finale.