Hockey

Du haut de ses 31 ans qu’il vient à peine d’avoir, Jeremy Celis est bien le doyen des joueurs du Dragons. Il termine déjà sa 14e saison pour le club de Brasschaat. Modèle de régularité à l’arrière gauche, il est rarement décisif mais il déçoit encore plus rarement. Ce qu’on appelle une valeur sûre. Il a joué 23 des 25 matches d’EHL du Dragons - l’année de l’élimination injuste aux shoot-out contre Reading, en 2011, une blessure au genou l’avait mis 5 mois sur la liste des non-actifs. Mais il se souvient encore de chacun d’entre eux.

Vendredi, à Oranje Rood, un huitième de finale aura un petit air de finale du championnat belge : Dragons-Racing. Toujours victorieux jusqu’ici dans ces finales, l’Anversois ne se considère pourtant pas comme favori. "Le Racing a une très forte équipe et ils sont tout aussi capables que nous de gagner l’EHL. Heureusement, en jouant contre eux nous ne risquons pas de tomber dans notre travers de la saison dernière, où on s’y croyait un peu trop. Quand Terrassa a égalisé sur son dernier pc, nous avions tous des mines de perdants. On pensait un peu trop qu’il ne pouvait rien arriver."

(...)