Hockey

La grosse crainte du staff, de l’équipe et des suiveurs d’une équipe sportive, c’est la blessure. Elle est inhérente à toute activité sportive ; c’est logique et naturel. Un encadrement médical est là pour éviter tout incident par une bonne préparation. Si le kiné des Red lions enregistre habituellement une dizaine d’appel à l’aide, ce qui est normal dans n’importe quel tournoi, il espère à tout prix éviter les accidents.

Le pouce fracturé d’Arthur

La balle qu’Arthur De Sloover a reçue sur le pouce fait partie de ces impondérables. Il effectuait une défense basse sur un envoi de Mink Van der Weerden et a pris la balle en pleine force. La dernière phalange du pouce est fracturée, juste sous l’ongle, mais sans déplacement. De Sloover a pu bénéficier de l’efficacité du service médical du tournoi et a été reçu en urgence. « Tout a été très vite et on a rapidement été fixé. Heureusement, il n’y a pas d’urgence chirurgicale. Les précautions ont été prises avec une confirmation via la Belgique dans un service spécialisé. La question a été posée : y a-t-il contre-indication pour jouer. La réponse a été négative. »