Hockey

L'Herakles recevait le Daring sous un ciel guère clément. Les locaux avaient à coeur de bonifier le succès acquis face à Louvain. Du côté Molenbeekois, un résultat positif pouvait effacer la lourde défaite face au Watducks.

Les Lierrois étaient les premiers à se montrer dangereux. Keusters plaçait une balle, qui, déviée, passait de peu à côté du but de Masset. Les deux équipes procédaient par les ailes. Le début de match était plutôt à l'avantage des locaux mais ce sont les visiteurs qui ouvraient le score: sur une belle action sur le flanc droit, Uher centrait pour Schoonjans qui n'avait plus qu'à conclure. La contre-attaque était un modèle du genre. Les locaux n'étaient pas abattus et jouaient dans le camp adverse. Mais c'étaient les visiteurs, sur un nouveau contre, qui se montraient dangereux: Rasmussen débordait côté droit et attirait les défenseurs adverses. Sur un bon changement d'aile, il isolait Van Linthoudt dont le shoot en revers, trop central, était arrêté par Timmermans. Peu avant la fin du premier quart, les locaux recollaient au score par l'entremise de Victor Donck qui concluait un bon mouvement venu du flanc gauche.

Le second quart reprenait comme le precedent: la possession pour l'Herakles, les occasions franches pour le Daring. Jenness était ainsi parfaitement isolé mais croisait trop son envoi. La défense visiteuse était bien en place. Rasmussen redonnait l'avantage au Daring: il passait Timmermans et concluait d'un puissant tir. Les Lierrois recollaient directement au score via Smith sur une subtile déviationde Creffier. Les locaux jouaient mieux et obtenaient le premier pc à la 30ème: les deux premières tentatives de artificier local, Nico de Kerpel étaient stoppées fautivement. Ensuite, le sleep de Duncan n'était pas cadré. La première mi-temps était équilibrée.

Dès la reprise, l'Herakles prenait pour la première fois les commandes de la partie: Sanz remontait le flanc gauche et passait en retrait à Vazquez qui ne se privait pas de fusiller Masset. Les deux équipes jouaient rapidement et directement vers l'avant, quitte à sauter des lignes. Les locaux obtenaient leur quatrième pc. Le sleep de Le Clef n'inquiétait pas outre mesure Masset qui ecartait le danger du sabot. Sur une perte de balle de la defense lieroise, Rasmussen enlevait trop son shoot qui passait au dessus du but de Timmermans. Les occasions étaient rare dans ce troisième quart.

La stratégie des locaux dans le début du dernier quart était l'offensive. Ils forcaient un nouveau pc. Le sleep de De Kerpel était cadré mais bien stoppé par Masset. A la 56ème les visiteurs obtenaient leur premier pc. Tanguy Cosyns ne se faisait pas prier, son sleep côté stick du gardien rentrait. Dans la minute suivante, le Daring forçait un second pc qui ne donnait rien. Duncan redonnait l'avance à l'Hera sur une belle action individuelle et jusqu'au boutiste qui lui permettait de déborder le cercle gauche (décidément le flanc fort des locaux) et d'armer un puissant tir qui laissait et Masset impuissant. On jouait la 60ème. Trois minutes plus tard, un nouveau pc était sifflé pour les locaux. Nick Haig sleepait, la balle était stoppée fautivement par le joueur sur la ligne. Mais Masset sortait le stroke de De Kerpel. Il était sorti par son coach, Borger jouant avec les attributions du gardien. Le Daring poussait dans les derniers instants et obtenait un pc qui ne donnait rien. L'herakles conservait son avance et remportait un second match en 5 jours.


Herakles: Timmermans; Haig, Vazquez, M. Donck Le Clef; V. Donck, Creffier, De Kerpel; Keusters, Sanz, Smith puis Legrand, Van Stratum, Da Costa, Duncan et Devillé.

Daring: Masset; Streyer, Borger, Uher, Saussez; Woods, Cosyns, Jenness; Rasmussen, Van Linthoudt, Dykmans puis Schoonjans, Crane, Liles et Hermans.

Les arbitres: MM. N. Marchant et X. Voet.

La carte verte: 47è De Kerpel

Les buts: 10è Schoonjans (0-1), 16è V. Donck (1-1), 27è Rasmussen (1-2), 28è Smith (2-2), 37è Vazquez (3-2) 56è Cosyns sur pc (3-3), 60è Duncan (4-3)