L’improbable sommet

Serge Fayat Publié le - Mis à jour le

Hockey

Qui l’eût cru? Louvain et le Beerschot se retrouveront dimanche à Kessel-Lo pour un duel pétillant avec comme enjeu la tête du classement en compagnie du champion en titre le Dragons. Les Universitaires et les Ours tâcheront de poursuivre leur rêve éveillé lors d’une septième journée qui pourrait voir une première scission s’opérer entre les candidats aux demi-finales et les autres.

Rares sont ceux qui auraient sans doute oser miser quelques euros sur les chances de Louvain et du Beerschot de figurer à pareille fête, mais force est de constater qu’à raison de discipline et de réalisme, ils ont réussi à déjouer tous les pronostics. Si le Bee avait déjà fait le coup l’an dernier, avant de craquer d’une pièce, Louvain partira sans doute cette fois-ci avec l’avantage en raison d’un effectif un brin plus homogène.

Le suspense, en revanche, ne devrait pas être de mise à Brasschaat où le Dragons recevra le Pingouin dans un match des extrêmes qui pourrait bien s’achever sur un score du même nom. Les Canards du Watducks, qui pataugent quelque peu à la sixième place, devraient également engranger trois points à la faveur de la venue du Wellington, tandis que, derrière, c’est l’occasion ou jamais pour l’Antwerp d’entamer sa course poursuite lors d’une visite à l’Héraklès, lanterne rouge.

Restent alors deux matches plus indécis qui détermineront ou non la cassure en deux groupes au niveau du classement. Les Rats du Racing, qui n’ont pas grignoté grand-chose en EHL le week-end passé, et perdu Charlier, victime d’une fracture de la clavicule, tâcheront de se reprendre dans un match à six points contre le Braxgata, où les Néo-Zélandais devraient avoir récupéré des efforts des Jeux du Commonwealth.

Et à Gentbrugge, le Léopold, qui reste sur trois victoires consécutives après trois défaites d’affilée, cherchera à toucher le jackpot face à La Gantoise pour dépasser son hôte et venir se nicher dans le Top 6.

Publicité clickBoxBanner