Hockey

Le mur français a tenu 21 minutes.

Dragons - RC de France 5-1.

Le Dragons a fait ce qu'il devait faire dimanche entre les averses : se qualifier pour les demi-finales de l'EHL, qu'il organisera pour rappel les 3 et 4 juin prochains, pendant le week-end de Pentecôte. Pour ce faire, les Anversois ont dû patienter 21 minutes avant de démolir le mur présenté par les joueurs du Racing Club de France. Une fois que celui-ci fut lézardé, il ne tarda pas à s'effondrer avec fracas, laissant la voie à une qualification facile.

Les Parisiens ne laissèrent aucun doute quant à leurs intentions au coup d'envoi : jouer bien groupé dans ses 25 yards et espérer un contre favorable. Cette tactique obstructive réussit très bien pendant 21 minutes, soit environ un tiers du match. Le Dragons ne parvint qu'à se créer des demi-occasions. Une déviation de Briels à côté, un centre de Celis que Raes ne put reprendre valablement, ce fut à peu près tout ce que les Anversois construisirent. Il fallait faire preuve de patience pour prendre la cuirasse adverse en défaut. Ce furent même les Français qui envoyèrent le premier tir par Francotte, mais sans problème pour Loïc Van Doren.

Et puis le Dragons se mit à cracher le feu pendant huit minutes. Briels rentra dans le cercle et alors que tout le monde s'attendait à un centre, il arma un revers meurtrier (1-0). Les Parisiens accusèrent le coup et concédèrent deux minutes plus tard un penalty corner, qu'Alexander Hendrickx expédia dans le coin (2-0). Le RCF ne savait plus où donner de la tête : Jeffrey Thys put partir dans un double une-deux avec Briels et ce dernier termina l'action (3-0). Et un nouveau pc, qui en entraîna un autre à la vidéo, permit à Hendrickx de marquer son deuxième but de la journée (4-0). N'en jetez plus...

D'une deuxième mi-temps superflue, on retiendra deux pc pour les Français, le deuxième étant transformé par Christophe Peters-Deutz (aucun pour le Dragons), un nouveau une-deux entre Denayer et van Aubel conclu par ce dernier (5-0, 38e) et un tir de Thys sauvé par Saunier. Jean Willems eut le bon goût de faire participer tout son banc (sauf le gardien réserve) à la fête, contrairement à ses habitudes.

Le Dragons avait fait son boulot en huit minutes avant de pouvoir brancher le pilotage automatique. Ce ne sera pas le cas en demi-finale en juin, mais ça, c'est une autre histoire...



Dragons : L. Van Doren, Van Bockrijck, Hendrickx, A. Van Doren, Celis, Verheijen, Denayer, Rubens, van Aubel, Briels, Thys, puis Raes, Van Der Putten, Rombouts, Luyten et Stevens.

RC de France : Saunier, Ferec, Scheefer, Peters-Deutz, Francotte, Dominik, Kieffer, N. Martin-Brisac, Cheron, Duchesne, Bellenger, puis Domingo Perez, Vochel, Bernstein, Bullock, S. Martin-Brisac, De Cuniac et Fouquet.

Arbitres : MM. W. McCully (Irl) et C. van Bunge (Hol).

Carte verte : 58e Luyten.

Les buts : 21e Briels (1-0); 23e Hendrickx sur pc (2-0); 25e Briels (3-0): 27e Hendrickx sur pc (4-0); 38e van Aubel (5-0); 40e Peters-Deutz sur pc (5-1).