Hockey

Cette défaite du Léopold ("La première en championnat régulier depuis le mois de novembre 2011", précise Michael Van Cutsem) lui fait perdre sa deuxième place au classement. Pourtant, lors de cette rencontre entre deux équipes du top 4, tout avait bien commencé pour les Bruxellois. En effet, Beckers ouvrit la marque sur une belle phase de pc dès la 4e minute de jeu (0-1). Sur une contre-attaque rondement menée, Am. Keusters fit preuve de sang-froid pour tromper Walravens en revers (1-1). Le Léo reprit ensuite l’avantage par Tys (1-2). Encore une fois, l’Héraklès recolla au score. Cette fois-ci, c’est van Stratum, pour sa deuxième apparition en équipe fanion, qui conclut par un tip-in au second poteau (2-2). A la 25e minute, Schuermans convertit un stroke pour donner l’avantage à son équipe à la mi-temps.

La deuxième mi-temps vit le Léopold s’installer dans le camp anversois. Les Anversois, regroupés devant leur but, essuyait les attaques bruxelloises. Cependant, c’est bien les Lierrois qui se montrèrent dangereux via deux contre-attaques qui faillirent faire mouche. Niles touchant la latte au passage.

Assez paradoxalement, il fallut attendre que le Léo soit en infériorité numérique temporaire (suite à la carte jaune de Jo. Verdussen) pour qu’il recolle au score à la suite d’une phase confuse conclue par Rossi (3-3). Jouant toujours en contre-attaque, l’Héraklès parvint à arracher la victoire grâce à l’opportunisme de Legrand (4-3). Les deux derniers pc bruxellois n’y changèrent rien.

" Je pense que c’est une victoire méritée car c’est nous qui avons eu les occasions les plus franches", réagit Jérémy Schuermans. "Le play-off? Ce n’est pas notre objectif, on continue à prendre match par match", conclut-il.

Du côté bruxellois, le T1 se montrait déçu: "On s’est reveillé trop tard. On a failli dans notre marquage en première période. Il y a une chose qui nous a manqué : marquer un goal !" Une raison à cela est sûrement la prestation du gardien local qui sauva pas moins de 6 pc en deuxième période !