Hockey

Dès l’entame du match, le Racing mettait une très forte pression sur la défense du Pingouin. A la 3e minute, Beckers restait accroché dans le tout nouveau tapis et Versluys lui piquait la balle pour la smasher vers Schoo Ians ; la balle montait et le pc était logiquement sifflé. Le sleep de Boon passait à côté. A la 5e, Garcia voyait son envoi repoussé par le gardien du Pingouin. A la 8e, un coup-franc rapidement donné par Boon arrivait en tête de cercle sur Charlier, lequel pivotait rapidement et déclenchait un tir instantané (1-0).
Ce n’est qu’après 10 minutes que les Nivellois sortaient enfin de leur moitié de terrain. Vandiest envoyait un revers sur Gucassoff attentif. A la 16e minute, grosse animation devant Schoo Ians, mais la défense s’en sortait bien. Sur la réaction, Raes envoyait un tir dans le ciel noir de Bruxelles.
Le premier quart fut à sens unique mais on a toutefois aperçu un fond de jeu intéressant chez des Nivellois qui peinaient à terminer les phases.

Au second quart, le Pingouin sortait en fin de sa moitié de terrain. A la 26e minute, Vandiest était contré fautivement et les Nivellois obtenaient deux pc consécutifs que Gucassoff écartait du stick. A la 30e, Lambeau, monté de l’arrière, envoyait un tir qu’Onana stoppait. A la 32e, le Racing obtenait un deuxième pc et Boon envoyait au fond (2-0).

La reprise voyait le Pingouin bien rétablir l’équilibre dans les échanges. Deux centres d’Ojeda (une belle trouvaille) devant Gucassoff ne trouvaient personne à la reprise. Se découvrant un peu, les Nivellosi allaient pays cash des erreurs individuelles. A la 45e, Willems prenait de vitesse Beckers et décochait un revers fulgurant (3-0). A la 47e, Boon provoquait un pc sur Onana. Lambeau, puis Gucasssoff sur le nouveau pc, écartaient le danger. A la 50e, Garcia mystifiait O. Bertrand et s’en allait déborder Schoo Ians pour le 4-0. Il remettait cela 4 minutes plus tard pour infliger au Pingouin un score de forfait (5-0). Les Nivellois allaient forcer encore 4 pc avant la fin du match, mais ou ils étaient mal négociés, ou Gucassoff sortait des arrêts magistraux. La rencontre se terminait par un dernier solo de Charlier qui aboutissait sur le portier qui déclarait qu’il avait déjà passé des soirées plus tranquilles.

Le Racing décrochait les 6 points en deux rencontres, sans encaisser, avant le choc de dimanche face au Léopold.

Racing : Gucassoff; Harte, Van Rysselberghe, Vanwetter, Lootens; Weyers, Boon, Au. Meurmans; Versluys, Garcia, Charlier puis Lambeau, de Chaffoy, Cayphas, Al. Meurmans, Willems

Pingouin : Schoo Ians; O. Bertrand, Beckers, L. Fourcroy, A. Fourcroy; M. Bertrand, Ojeda, Dallons; V. Bertrand, Vandiest, Raes, puis Onana, T. Beirnaert, Louis, Leclef.

Arbitres : MM N .Benaiem et N. Stenier

Cartes vertes : 28e Boon, 30e M. Bertrand, 37e L. Fourcroy, 43e Cayphas, 47e Harte

Cartes jaunes : 54e A. Fourcroy, 60e Willems

Buts : 8e Charlier (1-0), 32e Boon sur pc (2-0), 45e Willems (3-0, 50e Garcia (4-0), 54e Garcia (-0)