Hockey

Dragons - Léopold, telle est l’affiche de la finale Messieurs ce week-end au Racing. Si les Anversois ont facilement éclipsé les leaders louvanistes, les Ucclois ont eu besoin d’une séance de shootout pour mettre fin au règne du Watducks. Sept ans après leur dernière accession en finale, le Léo, qui a eu le courage de se regarder dans un miroir en 2010, mérite cette qualification qui est le fruit d’une métamorphose express, ces dernières années.

Au lendemain de cette performance sur la plaine de Waterloo, le calme était revenu à l’avenue Dupuich. Le président Cédric Deleuze se nourrissait des remerciements des membres déambulant sur l’immense terrasse du club-house. Ancien joueur, l’homme fort du club a suivi pas à pas la transformation de son matricule. "Aujourd’hui, nous récoltons les fruits que nous avons semés depuis 2010" , souligne-t-il sans cacher sa fierté.

La suite à découvrir dans la Sélection LaLibre.be (seulement 4.83€ par mois)