Leçon de réalisme à la belge

V. Van Vyve Publié le - Mis à jour le

Hockey

Sans une (nouvelle) prestation 4 étoiles du portier belge, les Lions n'auraient certainement pas quitté la Riverbank Arena sans aucun but encaissé face à une équipe indienne (FIH 10) rapide et créative en contre.

Les Belges (FIH 11) avaient pourtant bien débuté cette dernière rencontre de poule. Offensifs, déterminés et regroupés, ils prenaient les troupes de Sardar Singh, dernières du groupe, à la gorge. A la 15è minute, Dekeyser concrétisait la domination belge sur une frappe puissante dans le plafond, après un service de Denayer et un contrôle orienté de haute classe.

C'est à ce moment là que les Lions rentrèrent leurs griffes. Les Indiens profitèrent alors des largesses défensives de leurs adversaires pour se créer une séries d'occasions dangereuses. Et ne cessèrent de mettre la pression sur les Belges pendant les 20 dernières minutes de la mi-temps. Ces assauts ne suffisaient pas à tromper The Wall Vannasch, qui pourrait dès lors bien concourir à un titre personnel dans ces JO ! ("Je n'ai fait que mon travail", répliquait d'ailleurs le portier belge à l'issue de la rencontre.)

C'est donc avec une petite unité d'avance que les Lions regagnaient le vestiaire. A la reprise, les Indiens repartaient de plus belle à l'assaut de la cage belge. Mais un nouvel envol de Vanasch devant Sardar Singh venait annoncer la couleur de ce que serait la suite rencontre. Le portier belge se montra héroïque alors que le reste de l'équipe fit preuve d'un réalisme à nul autre pareil. Profitant des espaces laissés dans la défense indienne, et à la faveur d'un énième "attaque-défense", Gauthier Boccard faisait le break à la 47è d'un tir de revers. A 3 minutes de la fin, Tom Boon, d'un nouveau shot de revers, se chargeait de donner au score ses allures définitives. "Celui qui n'a pas regardé le match pensera qu'aujourd'hui tout était facile, mais ce n'était pas le cas. C'était une rencontre plus difficile que le résultat ne le laisse entendre", réagissait après coup le sélectionneur national, qui s'estimait extrêmement heureux de cette victoire".

Voila une leçon de réalisme donnée par les Belges grâce à laquelle les joueurs de Colin Batch entretiennent un très large espoir de se classer 3è du groupe B.

Les Lions n'avaient en effet d’autre choix que de prendre les trois points sous peine de risquer de jouer seulement les 8 et 9e places. Cette large victoire est une bonne chose de faite. Mais les Lions n'ont plus leur sort entre leurs mains. Il faudrait toutefois un exploit les Néo-zélandais face à l'Allemagne (ils doivent s'imposer avec 7 buts d'écart) pour que le match de la 3è place du groupe échappe aux Belges.

Dans le cas plus que probable où la Belgique joue la 5è place, ce sera contre l'Espagne ou la Grande-Bretagne, samedi à 12h30... De quoi laisser le repos nécessaire à des organismes certainement éprouvés.

Publicité clickBoxBanner