Hockey Ce samedi, l'Héraklès se devait de l'emporter pour pouvoir encore rêver au maintien. Mais face au Léopold, la tâche était trop dure pour les jeunes Lierrois, pourtant méritants. Les hommes de Jean Willems n'ont pas démérité face au Léopold, qui, deux rencontres avant la fin du championnat, a assuré la première place à la fin de la saison régulière.

Au terme du match, les regards des Anversois étaient sombres. Les Lierrois possédaient 4 points de retard sur le Pingouin, et ils devaient jouer ce dimanche à l'Orée, avant de terminer par le Watducks. Un programme pas facile... surtout si l'Héraklès n'est pas aidé dans son opération maintien par un arbitrage qui s'est révélé ce samedi indigne de l'importance que revêtait la rencontre!

Les affaires commençaient pourtant bien pour l'Héraklès. Jérémy Schuermans avait en effet ouvert rapidement la marque sur pc. Dancer permit aux siens de prendre deux buts d'avance, mais le Léopold réagissait en fin de première mi-temps par l'entremise de l'inusable et redoutable Alexandre de Chaffoy. Celui-ci remit le couvert peu après la pause. L'Héraklès ne s'en laissa toutefois pas conter et prit une nouvelle fois l'avance grâce à un superbe tir de Rahier.

Mais les Lierrois commirent l'erreur de reculer, afin de préserver le score. Face aux champions en titre, plus que jamais prétendants à la reconduction des lauriers nationaux, cela ne pardonne pas! Sur son 2e stroke de l'après-midi, de Chaffoy remit à nouveau son équipe en selle. Antoine Denis parachevait la victoire léopoldine sur pc à quelques encablures de la fin de match.

Les derniers rushes locaux ne permirent toutefois pas aux champions de Belgique 1998 de s'en sortir. Le score du Pingouin parvenait au Hockeyweg, et le maintien paraissait s'éloigner un peu plus encore... «Cette défaite est imméritée», soulignait Jean Willems, qui voulait malgré tout encore y croire. «J'en veux à l'arbitrage. A 3-3, mes joueurs ont évolué de manière crispée, en ayant peur des décisions que pourraient prendre les arbitres (NdlR: qui n'étaient pas à leur aise). On a eu plusieurs fois l'occasion de prendre des goals d'avance, mais je crois qu'une fois de plus, la jeunesse de mon groupe a pesé dans la balance.»

© Les Sports 2005