Hockey

Belgique – République tchèque 6-0


Belgique : Sotgiu ; Cavenaile, Fobe, Vanden Borre ; Limauge, Gerniers, Nelen, Vandermeiren; Raes, Boon, Versavel, Puis Peeters, Hillewaert, Weyns, Struijk, Leclef ; D'Hooghe

Rép. Tchèque : Cechakova, Lacina, Reichlova, Poloprutska, Hanzlova, Dukatova, Mejzlikova, Novakova, Lehovcova, Haklova, Decsyov, Puis Novakova, Kavanova, Babicka, Vorlova, Jirsova, Kolarova.

Les arbitres : Mme K. Alves (Fra) et E. Shelbourn (Ang)

Cartes vertes : 39e Leclef, 51e Limauge, 52e Novakova

Les buts : 4e Versavel sur pc (1-0), 13e Boon (2-0), 31e Versavel (3-0), 43e Vanden Borre sur stroke (4-0), 48e Weyns sur suite de pc (5-0), 58e Struijk sur suite de pc (6-0)


Les Red Panthers démarraient leurs 4e Championnats d'Europe en Division A face au Petit Poucet de la poule, la République tchèque. L'objectif était limpide : une victoire et un soin spécial au goal-average. Dès les premières secondes, Nelen et Gerniers surclassaient technique les Tchèques qui se repliaient tout de suite. A la 2e minute, Nelen s'infiltrait dans l'axe et s'écrasait sur la gardienne. Dans la foulée, Jill Boon cadrait son premier tir. A la 4e minute, Versavel transformait le premier pc belge du tournoi d'un sleep bien placé. Durant ce premier quart, la récupération des Panthers était excellente. La première incursion dans le cercle de Sotgiu était signalée à la 6e minute, mais ne présentait aucun danger. A la 10e minute, Weyns ponctuait un cafouillage dans le cercle tchèque, mais l'arbitre Alves sifflait un pc deux secondes plus tôt. Versavel le sleepait à côté. A la 12e minute, Nelen voyait son tir stoppé par la gardienne.

A la 12e minute, Weyns provoquait le 3e pc que Vanden Borre sleepait sans succès.A la 13e minute, une succession d'erreurs offrait une première chance aux Tchèque : une perte de balle de Nelen, la passivité de la ligne défensive et un manque d'assurance de Sotgiu qui n'osait pas dégager la balle. La première sorteuse Versavel partait trop tôt sur le pc sifflé pour les Tchèques et devait quitter le goal. Le pc n'était finalement dangereux que pour la contre-attaque menée admirablement par Vanden Borre, Versavel, Nelen et Boon. Le tir de Boon était synonyme de break (2-0).

Le deuxième quart temps était moins bon. Aisling D'Hooghe, qui avait remplacé Sotgiu, était impeccable. Elle remportait son face à face avec une attaquante tchèque, mais Cavenaile offrait un 2e pc. D'Hooghe le repoussait du corps. A nouveau, elle était décisive. A la 21e minute, les Panthers héritaient de 3 pc dont deux vieux tirs de Raes et un sleep repoussé de Vanden Borre. A la 22e minute, Gerniers était trop personnelle à l'entrée du cercle. Les Tchèques étaient moins frileuses en cette fin de mi-temps. Elles recevaient un 3e pc à la suite d'une faute de Cavenaile. Ensuite, le 4e pc ne donnait rien. La fin de première mi-temps était moins structurée du côté des Belges.

Dès le retour des vestiaires, les Red Panthers n'attendaient que 42 secondes pour voir une percée sur le flanc droit de Gerniers qui servait Versavel. Son plongeon était récompensé par un 3e but. Les Tchèques répondaient en forçant un 5e pc déjà ! Sotgiu était bien concentrée. Sur l'action suivante, le 6e pc était accordé aux Tchèques. Sotgiu avait le dernier mot d'une action confuse. 

A la 37e minute, Gerniers provoquait le 7e pc belge. Le sleep de Peeters et le tir de Fobe était détourné du pied de la gardienne qui sortait un solide match. A la 41e, Sotgiu s'employait pour dévier un tir puissant. Dans la foulée, Limauge offrait une occasion de tir à Nelen. Cette dernière tirait sur Cechakova. 

Un mouvement entre Boon et Raes était si bien mené sur le flanc droit qu'il offrait un stroke. Vanden Boore dépoussiérait la lucarne côté gant. 

Sur le 8e pc, à 12 minutes de la fin, le sleep de Vanden Borre s'accompagnait d'un second tir de la n°22 avant qu'une petite poussette de Weyns ne passe sous la gardienne (5-0). La fin de match était belge à l'image de l'ensemble du match. A la 56e, Cavenaile était contrainte de laisser un 7e pc aux Bleues. Versavel jouait intelligemment pour forcer le 9e pc des Belges. A 2 minutes de la fin, Struijk, pour son premier match en grand tournoi, s'offrait un petit but grâce à son sens du placement sur le rebond de pc. Sur une énième percée, Gerniers allait encore chercher un 10e pc. A 42 secondes de la fin, le 11e pc belge était sifflé. 


Les Belges joueront leur deuxième match dimanche à 20h00 face aux Pays-Bas. Assurément, le match sera tout autre.