Les Red Lions en manque d’énergie

Thibaut Vinel Publié le - Mis à jour le

Hockey

Hier, les Red Lions se sont inclinés 3-1 à Zoetermeer face aux Pays-Bas, au terme d’un match amical divisé en trois mi-temps de 25 minutes. Rapidement menés 2-0 à la suite de buts de Mink van der Weerde (18e) et Billy Bakker sur pc (22e), les Red Lions ont bu le calice jusqu’à la lie lorsqu’à la 38e minute, Taeke Taekema ne convertissait le second pc. Le scénario catastrophe était enclenché. Devant un public en voix et bien présent, les "Oranje" ont dominé de la tête et des épaules une équipe belge qui colmatait les brèches avec les moyens du bord. Seule éclaircie dans la grisaille outre-Moerdijk, Tom Boon sauvait l’honneur en transformant un pc à une minute du terme.

"Nous n’avons pas joué à notre niveau", analysait avec lucidité Max Luycx, déçu. "Non seulement, nous n’avons pas été agressifs, mais en plus nous étions systématiquement en retard dans les duels. En fin de partie, nous sortons un peu la tête de l’eau."

Avec Leroy dans les buts et le médian Dohmen dans les tribunes en raison d’une légère contraction, les Lions ne cherchaient aucune excuse. Pourtant, ils n’avaient pas vécu une préparation idéale. Sur la route le matin même, ils avaient encore longuement attendu le coup de sifflet initial dans le club house à Zoetermeer.

"Mais, nous devons gérer ces paramètres", coupe avec humilité le médian du Watducks après avoir subi un nouveau contrôle antidopage diligenté par la FIH. "Nous avons connu un ‘off day ’." Et Tom Boon de rajouter : "Nous avons subi la domination des Pays-Bas. Je regrette l’horaire de la journée. Nous avons dû nous lever à 7 h 00, prendre la route durant deux heures et attendre au club durant 4 heures. Dans ces conditions-là, nous nous en sommes sortis honorablement. Hier, il nous a manqué plus d’agressivité dans les duels", narrait le buteur belge de la partie. "Le terrain était excellent. D’ailleurs, les trois pc de la partie (deux pour les Pays-Bas, un pour les Belges) ont fait mouche."

Pour sa part, Colin Batch n’affichait pas sa tête des bons jours. Il refusait toutefois d’accabler ses joueurs. S’il n’était pas ravi, il se réjouissait des nombreux enseignements à retirer d’une telle prestation.

Ce matin, dans "leur" hôtel de l’Euro 2011 à Venlo, les Red Lions jouissaient d’une matinée de repos avant de prendre part à un débriefing. Ensuite, le groupe prenait la direction de Dusseldorf où l’Ergo Masters qui réunit l’Allemagne, l’Espagne, les Pays-Bas et la Belgique se jouera cette semaine. Jeudi, ils affronteront leurs voisins du nord. "Nous aurons déjà l’occasion de prendre notre revanche", conclut Max Luycx. De son côté, le sélectionneur fédéral, s’il ne connaît pas encore le nom des 16 joueurs qu’il couchera sur papier à l’heure de son choix olympique, noircit encore un peu plus son calepin.

Publicité clickBoxBanner