Les Red Lions s'inclinent face aux Pays-Bas

V. Van Vyve Publié le - Mis à jour le

Hockey

Que de regret pour l'équipe de hockey masculine à l'issue de ce deuxième match de poule. Si la première période ne voyait aucune équipe prendre le dessus, la bataille se passant la plupart du temps dans l'entre-jeu, les 22 acteurs revenaient sur le terrain animés d'une volonté offensive.

Menés 1-0 (van der Weerden sur pc) rapidement après la reprise, les Belges parvenaient à revenir dans la rencontre, se créant de nombreuses occasions de but sans pour autant cadrer leurs envois. Les Hollandais se contentaient quant à eux de gérer leur avance.

"Nous n'avons pas bien commencé le match aujourd'hui, mais nous sommes ensuite bien rentrés dans la partie et avons mieux joué", commentait d'ailleurs l'entraîneur national Colin Batch à l'issue de la rencontre.

La domination des Red Lions se concrétisa par un but de l'inoxydable Jérôme Dekeyser (1-1 pc). L'attaquant boomois, remettant les deux équipes à égalité, donnait par la même occasion un regain d'énergie à ses troupes, qui, croyant à la victoire, repartaient de plus belle à l'assaut de la cage de Jaap Stockmann.

A cinq minutes du terme, pourtant, van der Weerden, à la faveur d'un nouveau pc, remettait son équipe aux commandes (2-1).

Mais tout espoir n'était pas perdu. A 10 contre 11 suite à l'exclusion temporaire d'un défenseur oranje, Colin Batch décidait de sortir Vincent Vanasch, auteur d'une particulièrement bonne première période, et de faire monter un attaquant supplémentaire. Mais la venue de Tom Boon ne permit pas aux Belges de recoller au score. La Hollande, via le stick de van de Werden, profita même de ce risque conjugué à trop d'erreurs techniques des Belges pour faire le break (3-1).

La Belgique a joué de façon méritoire contre les Néerlandais et est mal payée avec cette défaite 1-3, estimait Batch. "Les Pays-Bas sont toujours un adversaire coriace. Ils font partie du top mondial depuis longtemps, mais notre prestation d'aujourd'hui montre que tout est possible. Nous pouvons être contents de la plus grosse partie de notre match."

La Belgique s'incline donc pour la deuxième fois en autant de rencontres et voit son compteur point bloqué à 0. Les Lions ont affronté les deux favoris de la poule, il n'y a donc pas péril en la demeure et les chances de top 6 sont encore bien réelles. "Nous pouvons encore prendre neuf points", déclarait Colin Batch.

Truyens et consort affronteront la Corée (prochain match, le 3 aout), l'Inde et la Nouvelle-Zélande dans la suite de ce tournoi. "Nous devons tout donner lors de notre prochain match contre les Coréens. Nous devons oser développer notre jeu pendant 70 minutes. Ce sera notre mission", ponctuait le coach australien.

Publicité clickBoxBanner