Hockey

Depuis qu'il est le T1 des Belges, il a disputé 4 tournois et joué... 4 finales dont celle des JO.

Depuis leur déroute à l'Euro 2015 à Londres, les Red Lions n'ont plus jamais déçu. Lors des 24 derniers mois, ils ont disputé 4 tournois avec à la clef... 4 finales : finale de World League à Rapir en 2015, finale aux JO en 2016, finale de la demi-finale de World League à Johannesburg en 2017 et celle demain de l'Euro à Amstelveen.

Ce renouveau ne doit rien au hasard. Un homme a remis de l'ordre à la suite du naufrage londonien (5e) : l'entraîneur Shane McLeod. « J'ai surtout une bonne équipe », nous confie le magicien néo-zélandais. « Tout le monde bosse à un très haut niveau. Rien n'est facile. Chaque jour, on repart au travail. Moi, j'ai juste redonné confiance à certains. »

Cette confiance est palpable à chaque contrôle de balle ou à chaque placement sur le terrain. En finale, il se lance dans une grande partie d'échec avec son homologue Max Caldas. « La finale oppose les deux meilleures équipes du tournoi. Affronter les Pays-Bas chez est un grand défi. Nous avons la chance de les avoir déjà affrontés en phase de poule. On se moque du score (5-0) qui n'a aucun impact. On se contente d'analyser leur jeu. Ils sont très durs à jouer. Je compte sur les 10.000 supporters car mes gars ont besoin de cette pression pour avoir une énergie supplémentaire. »

Contrairement à la phase de poule, le match pourrait se finir aux shoot-out. « Je déterminerai ce soir les 5 joueurs qui les tireront », explique-t-il avant qu'on lui rappelle celui de Victor Wegnez. « Il est jeune et bosse très dur. Ce gars est un talent pour l'avenir. Je n'ai pas été surpris par son shoot out car il est en confiance. »

Dimanche, en fin d'après-midi, il a conscience qu'il pourrait entrer dans l'histoire du sport belge comme était le premier à avoir mené une équipe masculine d'un sport collectif au titre de champion d'Europe depuis... 104 ans. A l'époque, notre équipe de hockey sur glace avait connu cet honneur. « Il nous reste plus qu'une étape. La victoire sera compliquée. » Sous contrat court jusqu'aux Jeux olympiques de Tokyo. Shane McLeod l'a promis. « L'issue de ce match ne changera pas mon contrat. Lundi, je serai toujours l'entraîneur de l'équipe. »