Hockey

Florent van Aubel: "Avec cette défaite, on ne sait pas encore si on jouera contre l'Angelterre ou l'Allemagne, mais ça ne change rien. Nous sommes redescendus sur terre. Cette défaite est dommage car nous étions dans une belle spirale positive."

Manu Stockbroekx: "Ce n'est pas facile de jouer un match comme ça. Aux JO, nous avions connu un cas de figure semblable contre la Nouvelle-Zélande. Nous avons joué à l'économie."

Arthur De Sloover: "Je suis blessé à la main. Je dois jouer sous infiltration. Nous avons manqué d'énergue. Notre explosivité était trop faible. Nous sommes tombés dans le rythme des Espagnols."

Le Top 5 des Red Lions contre l'Espagne

1. Vincent Vanasch : The wall a encaissé trois buts en trois matches de poule. Face à l'Espagne, il a sorti quelques arrêts décisifs mais il ne pouvait rien sur ce tir à bout portant de Lleonart. Sur le second but, il est abandonné par sa défense. Sa responsabilité n'est pas engagée.

2. Thomas Briels : Il a tenté sur les deux flancs de s'infiltrer pour amener le danger dans le cercle. Ses accélérations faisaient mal aux défenseurs. Il a provoqué le premier pc. Un peu seul pour être décisif.

3. Manu Stockbroekx : En manque de rytme à cause de sa blessure, il est entré dans le tournoi alors que ses coéquipiers sont dedans depuis 5 jours. Il a comblé son manque de rythme. Son apport sera précieux en demi-finale.

4. Felix Denayer : Le milieu a accéléré le jeu alors que la tendance du match était plutôt à l'économie. Il a été la plaque-tournante au milieu. Il demande à mauvais escient la video. A la fin du match, il s'éteint comme les autres.

5. Gauthier Boccard : En défense, il est sûr et propre. Sa confiance en lui a même permit aux Belges de ne pas encaisser à la 25e minute. C'est lui qui arrête la balle sur la ligne alors que Vanasch était sorti.