Hockey

Pour sa première année à la tête du club, Bernard Verdussen a été gâté. Samedi dernier, à Nivelles, le nouveau président du Léopold a assisté au fantastique doublé réalisé en finale du championnat par les dames et les messieurs. «Il s'agit d'un bon début, sourit-il. J'en viens d'ailleurs presque à me dire que je devrais peut-être m'arrêter là, car il sera difficile de faire mieux...»

S'il considérait que les messieurs avaient le potentiel pour figurer en demi-finales, il ne pensait, en revanche, pas voir les dames se retrouver à pareille fête. «La surprise est venue de nos dames. L'équipe avait perdu quatre joueuses l'été dernier et nous nous attendions à vivre une saison de transition. Victorieuses de la Coupe des Coupes B, puis championnes, elles ont tapé dans le mille!»

L'équipe messieurs, elle, a fait fort également, vu qu'elle n'avait terminé la saison régulière qu'à la troisième place du classement, à cinq points du Dragons. «Le Dragons était le meilleur. Et j'ai également trouvé Louvain très solide. Mais bon, nous sommes montés en puissance dans ce play-off. On pourrait rediscuter des heures de la formule, mais je suis clairement partisan de ce système qui draine beaucoup d'intérêt et de monde. Une fois le Dragons éliminé par le Waterloo Ducks, nous étions devenus favoris, un petit peu malgré nous, mais je pense que dans l'ensemble nous sommes parvenus à bien gérer cette situation. Et nous avons logiquement émergé face à une équipe plus jeune et plus nerveuse.»

L'avenir, en outre, s'annonce prometteur pour le club du haut de la commune d'Uccle. Avec un autre titre, conquis chez les scolaires, et une place de finaliste décrochée chez les juniors, l'équipe première messieurs va pouvoir pêcher dans un bien joli vivier. «C'est le fruit de la politique de jeunes que nous avons mise sur pied il y a cinq ans. Sous la houlette de Robert Maroye, notre directeur sportif, nous avons instauré une séparation nette entre le hockey compétition et le hockey loisir. Ceux qui ont opté pour l'élitisme reçoivent un encadrement plus performant mais doivent également respecter certaines règles.»

© Les Sports 2004





   LIENS PUBLICITAIRES
   
   

"Ascenseurs - Nouvelles exigences de sécurité de l'A.R. du 09/03/2003"

Pour faire un peu de sport certaines personnes empruntent l’escalier plutôt que l’ascenseur. C’est bien ! Il n’empêche, nous passons chaque année, plusieurs heures dans les ascenseurs et trouvons normal que les 75.000 appareils du parc belge nous conduisent, en toute sécurité, aux étages voulus.


lalibre.be ne peut être tenue responsable du contenu de ces liens.