Omnisports

ENVOYÉ SPÉCIAL À CLERMONT-FERRAND

Dès ce jeudi midi, Patrick Zaniroli et toute l'équipe d'ASO pourront donner le coup d'envoi de la grande transhumance hivernale menant près de 600 véhicules en direction de la capitale sénégalaise. Onze mille kilomètres, déclinés en 17 jours de course et plus de 5000 kilomètres de secteurs chronométrés en France, en Espagne mais surtout au Maroc, en Mauritanie, au Mali, au Burkina-Faso et au Sénégal.

L'écurie Mitsubishi et ses quatre voitures officielles, invaincues depuis 2001, s'élancent à nouveau avec les faveurs du pronostic. S'il parvient à conjurer enfin le mauvais sort qui l'a frappé l'an dernier et... durant tout le début de cette année 2003, Stéphane Peterhansel devrait logiquement cueillir une première victoire sur quatre roues. Sextuple vainqueur moto, le Français, victorieux dernièrement à Dubaï, sera très certainement l'homme à battre au volant de sa Pajero Evolution. Il se méfiera donc avant tout de ses équipiers. Hiroshi Masuoka, le Japonais, mi-pilote, mi-kamikaze, qui s'est adjugé les deux dernières éditions, mais aussi Miki Biasion, l'Italien et ancien double champion du monde des rallyes.

Les deux principaux outsiders seront les BMW X 5 de notre compatriote Grégoire de Mevius et de l'ancien skieur français Luc Alphand, mais aussi le buggy à moteur Ford de Jean-Louis Schlesser (vainqueur en 1999 et 2000), assisté du Liégeois Jean-Marie Lurquin. Derrière ceux-là, on retrouvera l'arsenal des nouveaux Pickup Nissan alignés par le constructeur japonais. Malgré l'engagement de pointures comme Ari Vatanen et, plus récemment, de Colin McRae, les «Rouge et Argent» devront sans doute composer avec des ennuis de jeunesse et se contenter de quelques victoires d'étape. Idem pour Volkswagen et le nouveau Touareg aux mains de Jutta Kleinschmidt et de Bruno Saby.

KTM domine la moto

Une marque, deux sponsors, trois équipes de trois pilotes: on a beau chercher, côté motos, il n'y aura qu'un seul vainqueur: KTM! Comme c'est le cas depuis plus de trois ans, la marque autrichienne monopolise toujours le désert, malgré le retour officiel de Yamaha avec une 450... deux roues motrices pilotée par le champion de France d'enduro David Frétigné. C'est dans les deux teams sponsorisés par Gauloises qu'il faudra sans doute aller chercher le candidat à la succession de Richard Sainct. Triple vainqueur de l'épreuve, le pilote de Sainte-Afrique est le candidat tout désigné à sa propre succession. L

'Aveyronnais se méfiera pourtant du jeune Cyril Despres. Deuxième l'an dernier, l'élève a encore beaucoup évolué durant cette saison. Vainqueur au Maroc et à Dubaï, il a empoché, au passage, le titre de champion du monde 2003. Face à eux, l'équipe Gauloises KTM International aligne trois grands pilotes au palmarès fourni. Leader naturel de ce trio, Fabrizio Meoni visera un troisième succès sur les pistes du Dakar, après s'y être imposé en 2001 et en 2002. Ce vieux renard est un excellent navigateur, mais n'est pas un grand technicien, contrairement à ses équipiers Alfie Cox et Giovanni Sala, deux spécialistes d'enduro.

© Les Sports 2003