Omnisports Avec son palmarès épais comme un bottin, Ann Wauters a tout vu, tout connu. Après 18 années au plus haut niveau, la Grande Dame du basket-ball belge jette pour nous un œil dans le rétroviseur d’une longue carrière de nomade.


Ses voyages: "Une ouverture sur le monde"

"Ce que j’en garde, ce sont avant tout les rencontres. Bien sûr, les titres, cela compte. C’est notre passion et notre boulot alors on est là pour le faire sérieusement mais au bout du compte, le plus important, ce sont les rencontres que tu fais, les cultures différentes, la vie tout simplement. C’est tellement enrichissant. Quand j’ai arrêté mes études à 17 ans, je n’imaginais pas que 20 ans après j’aurais fait tant de voyages, vu tant de pays sur tant de continents (NdlR : elle a joué dans 15 clubs différents, au sein de 7 pays) . Ça m’a fait ouvrir les yeux et j’aimerais partager cela avec mes enfants. Leur donner cette ouverture sur le monde. En fait, désormais, c’est avant tout pour cela que je continue même si j’aime toujours le jeu.

(...)