Omnisports

Habituée à envoyer ses équipes de jumping et de complet aux JO, la Belgique doit cette fois se contenter d'une (très) petite délégation, à Hong Kong. En tout et pour tout, trois cavaliers seulement représenteront notre pays lors des épreuves équestres. En attendant, la qualité est bien entendu de mise et, comme l'a d'ailleurs exigé le COIB dans chaque discipline sportive; nos trois représentants ont le niveau requis pour viser une place en finale.

Pour Jos Lansink et Karin Donckers (championne de Belgique de complet), la barre sera même placée plus haut et notre champion du monde de saut d'obstacles ne rechigne d'ailleurs pas à évoquer un podium. "On peut normalement attendre le meilleur de lui", signale Eugène Mathy, le président de la commission d'obstacles de la Fédération belge qui n'émet aucun doute sur la forme de Cavalor Cumano après une longue indisponibilité. "Si Jos Lansink a décidé de faire le déplacement avec lui, c'est qu'il a tous ses apaisements sur la forme de Cumano. Il vise une médaille et je suis sûr qu'il peut refaire le coup d'Aix-la-Chapelle en 2006. En l'absence de Jessica Kuerten ou d'Albert Zoer, je vois une dizaine de couples capables de revendiquer un podium."

En complet, Karin Donckers se veut plus prudente, refroidie sans doute par quelques déceptions lors des derniers championnats. "Avec un peu de réussite, elle peut espérer un podium. C'est tout ce que je lui souhaite", déclare Alec van den Abeele. "Jusqu'ici, Karin a toujours manqué de réussite lors des grosses compétitions, échouant souvent au pied du podium. Mais elle a avec Gazelle de la Brasserie un super cheval et sa préparation fut idéale. Elle a finalement toutes ses chances."

En complet toujours, Joris Van Springel visera quant à lui une place en finale avec Bold Action.