Omnisports Le championnat d’Europe d’endurance se dispute ce jeudi à Bruxelles.

Si à l’inverse du jumping, du dressage et du complet, l’endurance ne fait pas partie des disciplines olympiques, elle se retrouve en revanche sur le podium des disciplines équestres les plus populaires à travers le monde.

En Europe, c’est principalement en France et en Espagne que l’endurance connaît un vif succès et ce n’est donc pas un hasard si ces deux nations ont pris l’habitude de se partager les titres en individuel et par équipe ces dernières années.

Sauf surprise de taille, il devrait en être de même ce jeudi à l’occasion du championnat d’Europe qui se disputera sur une distance de 160 km à Bruxelles, au départ du bois de la Cambre. "Depuis deux ans, c’est surtout l’Espagne qui domine l’endurance de la tête et des épaules. La France est un peu vexée et va tout mettre en œuvre pour inverser cette tendance", prévoit Pierre Arnould, coorganisateur de l’événement et chef d’équipe de la Belgique.

Vingt-trois nations se trouveront au départ de la compétition ce matin et quinze d’entre elles aligneront une équipe (minimum trois cavaliers).

La médaille de bronze comme objectif

La Belgique fait naturellement partie du lot et se placera en embuscade derrière les deux grandes nations traditionnelles. "Nous luttons toujours pour une médaille de bronze, poursuit Pierre Arnould qui se veut réaliste. Cela devient de plus en plus compliqué car la concurrence des autres nations est de plus en plus forte. Notre point fort est incontestablement notre connaissance du parcours. Celui-ci incite à aller vite, mais il est plein de pièges."

L’équipe belge sera emmenée par Peter Bastijns (Ezi de Alborada), Karin Boulanger (Tawfiq du Courtisot), Laura Houassin (Yotan des Sauvlons), Louna Schuiten (Sabbah du Courtisot) et Romane Yernaux (Sichen des Sauvlons).

"Nous alignons une belle équipe, harmonieuse, sans réelle vedette mais très expérimentée. Pour espérer terminer sur le podium, nous serons forcés d’aller vite… mais de manière raisonnable et réfléchie." Outre ce championnat d’Europe, la compétition se poursuivra ce vendredi et samedi par une Coupe des nations "ladies"et le championnat du monde des chevaux de sept ans.