Omnisports

Un record de Belgique, une meilleure performance mondiale de l’année, un record d’Europe et, surtout, un minimum pour le Mondial indoor: tel est le bilan de ce Flanders Indoor. Une édition à laquelle Nafi Thiam a failli ne pas participer.

Victime d’une chute chez elle dans les escaliers, vendredi, la Namuroise s’est présentée, ce dimanche à Gand, avec une (petite) entorse de la cheville gauche. "Rien de grave, même s’il s’agit de sa jambe d’impulsion…" explique Roger Lespagnard qui, il est vrai, en a vu d’autres dans sa longue carrière d’athlète et d’entraîneur.

Rassurée par un solide tape, Nafi s’est échauffée normalement avant d’entamer son concours à 1,80 m, une hauteur qu’elle effaça aisément. La suite fut plus délicate puisque, dès 1,85 m, notre spécialiste de l’heptathlon dut s’y reprendre à au moins deux fois pour franchir chaque barre.

Une sélection pour le Mondial indoor

Souvent celle-ci trembla. Comme au deuxième essai à 1,88 m, au troisième à 1,91 m et, surtout, au deuxième à 1,94 m. Elle tomba même, mais trop tard pour invalider ce saut, synonyme de victoire et de sélection pour le Mondial indoor, du 7 au 9 mars, à Sopot.

Par la même occasion, Nafi a amélioré son record personnel (1,92 m), datant de Moscou 2013. "Mission accomplie ! Cette prestation me comble car, en arrivant, je n’étais sûre de rien. Pour ma rentrée, j’aurais préféré ne pas connaître cette contrariété."

En s’imposant de superbe manière, Nafi Thiam a, en tout cas, prouvé qu’elle avait des ressources physiques et mentales. De quoi impressionner Tia Hellebaut en personne. Car Nafi ne se contenta pas de son saut victorieux à 1,94 m, elle enchaîna avec un 1,96 m.

Trois tentatives infructueuses plus loin, elle affichait le même sourire au micro de Kim Gevaert qui évoqua, elle, ni plus ni moins qu’une médaille à Sopot. "Une médaille ? Je ne sais pas. Je suis déjà contente de partir…"

Elle a beau planer sur les sautoirs, Nafi Thiam n’en garde pas moins les pieds sur terre en dehors. Comme quand elle explique encore se concentrer exclusivement sur l’athlétisme.

Retour à la compétition pour Van Alphen

La Namuroise a tenu son rang lors d’un rendez-vous gantois qui a vu le retour à la compétition, après une longue convalescence, d’Hans Van Alphen. "J’étais un peu plus nerveux que d’habitude. Après coup, je suis mitigé. Je savais que je ne devais pas espérer de miracles. Mais, vous le savez, on espère toujours mieux."

L’Anversois s’est classé cinquième d’un triathlon (60 m, poids, longueur) remporté par l’Ukrainien Kasyanov. Les performances de Van Alphen : 7.32 sur 60 m, 14,09 m au poids et 7,08 m à la longueur. À revoir…

Outre les deux têtes d’affiche, le meeting gantois a valu essentiellement par la perche féminine avec le record de Belgique de Fanny Smets (4,31 m) et la MPM 2014 de la Polonaise Rogowska (4,76 m) qui figurera parmi les favorites au Mondial indoor, chez elle, à Sopot.

Plus tôt dans l’après-midi, Pavel Maslak a, lui, battu le record d’Europe du 300 m en 32.15. Sur cette distance inhabituelle, le Tchèque a amélioré le chrono du Français Leslie Djhone (32.47), datant déjà de 2010. Maslak s’est imposé devant le Polonais Zalewski (32.82) et le Dominicain Santos (33.26).