COIB: "Que l'on donne plus de moyens publics au sport de haut niveau"

Belga Publié le - Mis à jour le

Omnisports

Le président du Comité Olympique et Interfédéral belge (COIB) a réclamé plus de moyens et d'investissements des pouvoirs publics pour le sport de haut niveau. "Sans cela, il est impossible de faire de meilleurs résultats et de décrocher plus de médailles", a estimé Pierre-Olivier Beckers qui a posé une question toute simple à l'attention des pouvoirs publics.

"Est-ce qu'il est important pour la fierté de notre pays, son image, son épanouissement, la santé de sa jeunesse, d'aller chercher plus de médailles aux Jeux ? C'est une question que je pose aux autorités publiques. Si la réponse est oui, et pour moi elle doit être positive, allors il faut attaquer le problème de façon plus rigoureuse", a estimé Pierre-Olivier Beckers. "Le challenge, ce n'est pas le talent. Il existe dans notre pays. Les jeunes ont un potentiel extraordinaire. Le challenge, ce sont les moyens financiers." "Il y a eu du chemin parcouru depuis Pékin. Nous avons doublé le budget consacré au sport de haut niveau. Mais c'est de très loin insuffisant. Le budget alloué par la Grande-Bretaghe pour un seul sport, l'aviron, 27 millions d'euros, est supérieur à notre budget pour tous les sports. Le taekwondo britannique a un budget de 5 millions de livres, soit le budget du COIB. Comparer à d'autres nations qui ont décidé d'investir dans le sport, nous sommes très loin. Les pouvoirs publics doivent faire un choix."

Pour le COIB, la Belgium House fut un énorme succès avec 40.000 visiteurs

Le Comité Olympique et Interfédéral belge (COIB) a estimé à 40.000 le nombre de visiteurs à la Belgium House, située à Inner Temple dans le centre de Londres, pendant la durée des jeux Olympiques qui s'achèvent dimanche soir au stade Olympique. "C'est la première fois que nous mettions sur pied cette maison et ce fut un énorme succès. Plus grand que prévu", a souligné Piet Moons, directeur marketing du COIB. "Cela est du aussi à la présence des athlètes belges qui sont tous repassés à un moment où à un autre dans un cadre unique à Temple. Les retransmissions télévisées des performances belges ont mis beaucoup d'ambiance et créé une sphère particulière. L'ensemble des intervenants ont contribué à la réussite de ce projet, tant au niveau médiatique qu'au niveau des partenaires. Tout le monde s'est senti concerné. Nous avons eu la visite de 25 anciens athlètes belges ayant disputé les jeux Olympiques."

Le COIB avait tablé sur une fréquentation de 750 personnes par jour, "nous en sommes arrivés au double, entre 1.500 et 2.000 personnes par jour", a expliqué Piet Moons qui a avancé le chiffre de 40.000 visiteurs. La Belgium House fermait ses portes dimanche après-midi.

Publicité clickBoxBanner