Omnisports

Emma Meesseman, meilleure rebondeuse, figure dans le cinq idéal de la 18e édition de la Coupe du monde de basket féminin. L'Américaine Breanna Stewart est élue meilleure joueuse.

Déjà dans le cinq idéal de l'Euro l'an dernier, Emma Meesseman, deuxième meilleure évaluation du tournoi, deuxième meilleure marqueuse et meilleure rebondeuse, figure aux côtés des Américaines Diana Taurasi et Breanna Stewart, l'Espagnole Astou Ndour et Liz Cambage.

L'on pouvait s'attendre à voir l'intérieure australienne, 27 ans, 2m03, avec 23,8 points de moyenne et 10.5 rebonds de moyenne, élue meilleure joueuse, mais Breanna Stewart, MVP de la WNBA déjà, a reçu le trophée de MVP. La joueuse de Seattle Storm, 24 ans, 1m93, a cumulé 16,3 points de moyenne pour 6,3 rebonds.

Emma Meesseman, 25 ans, aura cumulé 18,5 points de moyenne par match (2e meilleure scoreuse) et 10,7 rebonds (meilleure rebondeuse de la Coupe du monde) par match pour une évaluation de 24.3 (pour 28.5 à Liz Cambage, meilleure évaluation).

L'intérieure flandrienne d'Ekaterinburg (MVP de l'Euroligue) avait laissé de côté cet été la WNBA et sa franchise de Washington Mystics pour la première fois depuis 5 ans. Emma Meesseman, victime d'une grosse entorse en préparation à trois semaines de la Coupe du monde, est montée en puissance au fil des rencontres.

Les Belgian Cats ont pris la 4e place de la Coupe du monde en s'inclinant dans le match pour la 3e place dimanche face à l'Espagne (67-60).