Omnisports

La rencontre a été interrompue lundi soir, le temps de les faire sortir, car ils voulaient monter sur le terrain pour en découdre… avec les poings

Quel triste spectacle qui a été offert par les pseudos « supporters » de Tel Aviv. Alors que tout se déroulait très bien sur le parquet (et surtout pour le Spirou qui menait 63-52 après avoir été battu de trois points au match aller), à la suite d’une faute volontaire sifflée contre les Israéliens (à juste titre) à la 35e minute, une centaine d’énergumènes a décidé que le match devait se terminer plus tôt que prévu.

En effet, soudainement, ils se sont tous précipités pour monter sur le terrain. Les chaises volaient de partout. Les « supporters » voyaient rouge, certainement car leur équipe se faisait maîtriser par les Carolos, et, sentant la qualification leur filer entre les doigts, décidaient de tout casser. Il fallait l’intervention d’une dizaine de policiers pour tenter de les calmer dans un premier temps (en tribunes).

Les « Puta Charleroi » qui fusaient d’ailleurs depuis le début de la rencontre, repartaient de plus belle et la tension montait encore d’un cran. Sur ordre des arbitres, les pseudos supporters israéliens étaient sommés de quitter la salle. Une proposition qui n’était visiblement pas de leur goût et les affrontements reprenaient encore plus violement. Les policiers étaient obligés de sortir les matraques pour les faire sortir et quinze minutes après les faits, la tribune visiteuse était enfin vide. Sauf que les policiers avaient utilisé un spray et que celui-ci s’est rapidement répandu dans toute la salle. Impossible de jouer (et de respirer convenablement) dans ces conditions et les acteurs rentraient au vestiaire avant de remonter sur le terrain, dix minutes plus tard, face à des tribunes quasiment vide !

Deux policiers blessés, des "Ultras" du Standard étaient présents

Selon un nouveau bilan du porte-parole de la police locale de Charleroi, les débordements ont fait deux blessés légers parmi les policiers intervenus. "Deux policiers ont été légèrement blessés au cours de l'intervention qui se solde, ce mardi matin, par une arrestation administrative d'un supporter israélien intercepté avec une cagoule", note le porte-parole.

A noter que selon RTL et Sudpresse, des Ultras du Standard étaient également présents sur place. Des drapeaux et des autocollants des "Ultras inferno" ont en effet été retrouvés sur les sièges. D'après Sudpresse, les Ultras seraient directement impliqués dans les échauffourées. Le porte-parole de la police locale de Charleroi, contacté par Belga, confirme que des supporters du Standard étaient venus sur place pour en découdre avec des Carolos mais ils n'auraient pas participé à la bagarre.

© Montage


Le Spirou finalement qualifié

Le Spirou Charleroi s'est qualifié pour le deuxième des trois tours qualificatifs de la Ligue des Champions de basket en prenant la mesure de l'Hapoel Tel Aviv 73-59 (mi-temps: 39-34) lundi. Charleroi s'était incliné de justesse 76-73 à l'aller.

Le Spirou a pu compter sur les 20 points de Matt Mobley, Rasko Katic en a mis 11 et Dario Hunt et Alexandre Libert 10. De retour en Belgique après 14 saisons passées en Espagne, Axel Hervelle a mis 4 points en 16 minutes. Vendredi, pour ses débuts avec le Spirou, il avait compilé 11 points et 5 rebonds.

Charleroi rencontrera au deuxième tour les Danois de Bakken Bears. Le match aller se jouera mercredi 26 septembre à Charleroi, le retour est prévu samedi 29 septembre au Danemark.

En cas de victoire, le Spirou affrontera au troisième et dernier tour les Espagnols de Murcie (1er octobre et 4 octobre).