Omnisports

Le pilote de moto-cross Stefan Everts a été élu Sportif belge de l'année 2001, jeudi à Bruxelles. Le titre de Sportive belge de l'année est revenu à Kim Clijsters. L'équipe de l'année est celle de tennis féminin victorieuse de la Fed Cup. Quant au prix du jeune espoir il est allé au cycliste Jurgen Van den Broeck.

Stefan Everts a poussé un soupir de soulagement lorsqu'il a entendu jeudi soir, au palais 7 du Heysel, son nom désigné Sportif de l'année 2001. Le quintuple champion du monde de moto-cross, qui succède au palmarès à un autre pilote de moto-cross Joël Smets sacré en 2000, reconnut: «C'était maintenant ou jamais ».

Stefan Everts a obtenu 908 points à l'issue du référendum de l'Association professionnelle belge des journalistes sportifs (APBJS). Sur les 232 bulletins, il a obtenu 134 premières places. Il a devancé au classement le cycliste de l'année Rik Verbrugghe (328 pts). Le champion du monde de billard aux trois bandes, qui a fêté en 2001 son 24e titre mondial, Raymond Ceulemans a complété le podium (280 pts).

Après deux 2e places (en 91 et 97) et une 3e (en 95), Everts ne pouvait plus manquer le titre. En remportant le titre mondial 500cc, s'offrant au passage 7 succès en GP sur 14 et 6 deuxièmes places, le Limbourgeois est devenu le 2e pilote après Eric Geboers à avoir été sacré dans les trois catégories (1245-250 et 500cc). Il a aussi égalé le record du nombre de victoires en GP avec un 50e succès à Namur.

«Cette année j'ai égalé des records, à l'avenir (j'espère encore rouler au moins deux ans), je veux les battre ». Il visera le record des six titres mondiaux de Joël Robert.

Rik Verbrugghe, lauréat des deux prix du meilleur cycliste belge de la saison, n'était pas déçu par sa 2e place. «Je trouve déjà un honneur de figurer parmi les trois nominés. Pour remporter ce trophée, il faut avoir une carrière derrière soi. Je n'en suis encore qu'au début d'une belle carrière, j'espère. »

Chez les dames, la lutte fut plus serrée. Kim Clijsters a décroché son 3e titre consécutif. Avec 995 points, elle devancé cette année sa rivale et équipière (à l'occasion) sur les courts Justine Henin (788) et la judokate Gella Vandecaveye (614).

Clijsters a remercié l'assistance depuis l'Australie où elle séjourne auprès de son ami Lleyton Hewitt en prévision du début de la saison prochaine.

La Limbourgeoise a décroché son 5e trophée de l'année après le «Vlaamse Reus », le «Vlaams Sportjuweel », le Trophée National du Mérite sportif, en compagnie de Justine Henin, et le titre de joueuse de tennis de l'année de la ligue flamande (VTV).

Justine Henin était un peu déçue. «Sur le moment », reconnut la Rochefortoise. «Mais c'est déjà passé. Je ne sais pas si le classement mondial a joué un rôle (Kim est 5e, Justine 7e). Nous avons toutes les deux eu nos mérites cette année. Et être première ou deuxième n'y change rien. »

La championne de Belgique, d'Europe et du monde de judo, Gella Vandecaveye (-63 kg) ne s'attendait pas à la victoire. Elle avait déjà terminé 2e l'an dernier derrière Clijsters. «Je sais que le judo ne peut pas lutter contre le tennis dans une tel référendum. Je suis surtout venue pour passer une soirée agréable avec des collègues.