Omnisports

Après le passage des deux premiers couples de chaque équipe mercredi, on attendait avec impatience la suite du Grand Prix ce jeudi. Championne d’Europe en titre, l’Allemagne s’était installée en tête à l’issue de la journée d’ouverture mais elle n’a finalement pas résisté au rythme imposé tant par les Pays-Bas que par la Grande-Bretagne. Les bonnes prestations de Matthias Alexander-Rath (Totilas) et de Kristina Broring-Sprehe (Desperados FRH) se sont effectivement révélées insuffisantes pour conserver la tête du classement alors que les Néerlandais, emmenés par Edward Gal (82,229 % avec Glock´s Undercover N.O.P.), s’envolaient au général, juste devant la Grande-Bretagne, médaillée d’argent grâce à la nouvelle démonstration de Charlotte Dujardin et Valegro dont la reprise fut créditée de 83,029 %. Comme attendu, les trois nations favorites se sont donc une nouvelle fois partagé le podium. L’intérêt de ce championnat d’Europe consistait à savoir qui allait s’installer sur les trois places suivantes, qualificatives pour les Jeux olympiques de Rio. La Belgique convoitait l’une d’elles. Hélas, après une bonne entrée en matière mercredi marquée par une cinquième place prometteuse, l’équipe de Jeroen Van Lent n’a pas su tenir son classement et a dégringolé à la dixième position après les passages de Laurence Vanommeslaghe (69,529 % avec Avec Plaisir) et de Jeroen Devroe (70,486 % avec Eres DL). Une grosse déception. Les qualifications sont finalement revenues à l’Espagne, à la Suède et à la France.

Gesves, la capitale de l’élevage belge

Les championnats de Belgique des jeunes chevaux de saut d’obstacles se disputent ce week-end à Gesves. Vantée à travers le monde, la qualité des chevaux belges de saut d’obstacles n’est aujourd’hui plus à démontrer. Plaque tournante des sports équestres en Europe, la Belgique s’est astucieusement servie des meilleures origines allemandes, françaises et néerlandaises pour faire naître sur son sol des champions qui s’illustrent sur les plus belles pistes de concours. Ce sont justement les champions de demain, du poulain de l’année au cheval de 7 ans, que les cavaliers, éleveurs et marchands peuvent observer depuis lundi et jusqu’à dimanche dans les installations de l’Ecole provinciale d’Elevage et d’Equitation de Gesves. Les 4, 5 et 6 ans y disputent le championnat de Belgique, alors que les 7 ans s’alignent sur la Coupe de Belgique dans l’espoir de se qualifier pour le championnat du monde de Lanaken. "Nous avions vu l’an dernier une très bonne génération de chevaux de 5 ans qui confirme cette année dans les 6 ans", souligne Eugène Mathy, l’homme orchestre de ce championnat de Belgique. "Il y a globalement plus de chevaux engagés cette année (NdlR : plus de 800 au départ de la semaine !) mais aussi plus de monde en bord de piste." C’est que la qualité belge intéresse beaucoup de monde au-delà de nos frontières. Les marchands étrangers sont présents afin de dénicher la perle rare. "Quand on voit le prix des chevaux aujourd’hui, cela vaut la peine de chercher des jeunes de qualité, de les faire progresser et de leur faire prendre de la valeur." Après deux manches qualificatives disputées en semaine, les finales se disputeront samedi et dimanche.