Omnisports

La Belgique a été battue de 28 points par la Lettonie pour son 2e match à Istanbul.

Premier quart-temps

A l'image d'Axel Hervelle, les Lions rentraient très bien dans cette rencontre. D'ailleurs, le pivot belge était tout simplement inarrêtable en marquant les huit premiers points de la Belgique (2-8) tout en muselant presque parfaitement la star lettonne: Kristaps Porzingis. Et si Tumba se permettait de contrer le Knick, les Lettons plaçaient tout de même un 9-0 pour reprendre les commandes de la rencontre (11-8). Pas de quoi inquiéter les Lions et un Quentin Serron particulièrement efficace à mi-distance (17-19 et 24-25 à la fin du premier quart). Dix premières minutes très offensives mais où les Lions ont montré une belle variété de jeu en attaque, n'abusant pas du tir à trois points.


Deuxième quart-temps

Le deuxième quart a été plus compliqué pour les Lions qui sont restés plus de quatre minutes sans inscrire le moindre point. Il a fallu une bombe de Lecomte pour mettre fin à cette période de disette (31-25). Mais ce laps de temps a permis à Porzingis (18pts) de prendre ses aises dans la raquette et d'en faire voir de toutes les couleurs aux Lions, privés d'Axel Hervelle, rapidement sanctionné de trois fautes (39-31). Pas vraiment aidés par le trio arbitral (le coach Casteels a notamment été sanctionné d'une faute technique), les Lions prenaient l'eau et laissaient les Lettons virer en tête à la pause (47-33) en n'ayant inscrit que huit malheureux petits points durant ces dix minutes!


Troisième quart-temps

Complètement largués à la reprise (50-35), les Lions réagissaient enfin grâce à la très bonne montée au jeu de Maxime De Zeeuw (7pts). Le pivot belge se montrait très entreprenant et profitait parfaitement de l'absence de Porzingis (sur le banc pour se reposer) pour remettre les Belges dans le sillage des Lettons (58-52). Salumu ramenait même les Lions à quatre petites unités (58-54) avant que l'invité surprise du jour, Timma (22pts), ne plante une bombe pour redonner de l'air à la Lettonie qui reste en tête à l'issue des 30 premières minutes (63-55). Mais rien n'est fait. Les Lions ont montré qu'ils pouvaient renverser cette situation.


Quatrième quart-temps

Malheureusement, il n'y aura pas de retournement de situation. Avec le retour de la star des Knicks sur le terrain, la Lettonie reprenait vite dix points d'avance (68-58 à la 32e) alors que du côté belge, plus personne n'était capable d'alimenter le marquoir. Pire même: la fin de match tournait à la correction (79-58 et 86-58). Une grosse claque (92-64) qui fait mal mais qui a mis en évidence la différence entre les Lions et une formation du top européen.