Evi Van Acker décroche le bronze en Laser Radial

Belga et PMat Publié le - Mis à jour le

Live
Omnisports Evi Van Acker a remporté la médaille de bronze en classe Laser Radial de voile, aux Jeux Olympiques de Londres, lundi sur le plan d'eau de Weymouth. La Gantoise, 9e mondiale, s'est classée 3e de la Medal Race et termine à la même place du classement final. Elle offre à la Belgique sa 3e médaille lors des Jeux de la 30e Olympiade après le bronze de Charline Van Snick au judo (-48 kg) et l'argent de Lionel Cox au tir (carabine à 50 m). Il s'agit de la 9e médaille belge en voile, la première depuis l'argent de Sébastien Godefroid en Finn en 1996 à Atlanta, et du 142e podium belge de l'histoire des JO d'été.

La victoire dans cette ultime régate des Laser Radial est revenue à la Chinoise Xu Lijia, 5e mondiale, qui décroche l'or avec un total de 35 points.

La Néerlandaise Marit Bouwmeester, la N.1 mondiale, deuxième lundi à 8 secondes, obtient la médaille d'argent (37 points).

Evi Van Acker, 3e à 12 secondes, a obtenu 40 points. Elle participait à 26 ans à ses deuxièmes JO. Elle s'était classée 8e à Pékin en 2008.

Au passage de la 5e et avant-dernière bouée, Xu comptait 15 secondes d'avance sur Bouwmeesteer, 16 sur l'Irlandaise Annelise Murphy et 24 sur Van Acker qui n'était dès lors plus sur le podium. Le vent arrière aida cette dernière dans l'ultime bord. Elle remontait à la 3e place synonyme de bronze. L'Irlandaise échouant finalement au pied du podium.

Les réactions sur Twitter, dont celle de Di Rupo

Toute la twittosphère belge a félicité Evi Van Acker pour sa médaille olympique de bronze obtenue lundi en voile dans la catégorie Laser Radial.

Olivier Cauwenbergh (kayakiste): "Super! Félicitations Evi, c'est mérité! "

Le Premier ministre Elio Di Rupo: "Troisième médaille pour la Belgique. Félicitations Evi Van Acker! Croisons les doigts pour Kevin et Jonathan! "

Yuhan Tan (joueur de badminton): "Bien joué Evi! Médaille de bronze! "

Le vice-Premier ministre Vincent Van Quickenborne: "Félicitations Evi! Tu t'es battue comme une lionne et surtout, tu n'as jamais renoncé! "

Le ministre-président flamand Kris Peeters: "Félicitations! Une semaine de haut-niveau récompensée par une médaille de bronze! "

Jesse Stroobants (athlète): "Cette demi-heure de perte de productivité en valait le coup! Les Jeux sont là pour ça! Félicitations pour le bronze Evi Van Acker! "

Hannelore Desmet (sauteuse en hauteur): "Bien joué, Evi! "

Cédric Van Branteghem (ex-athlète): "Yes, encore une médaille! Félicitations, Evi! Well done! "

Comment ça marche le Laser radial?

On ne va pas se mentir : les amateurs de sports, aussi éclectiques qu'ils soient, piaffent de bonheur devant leur écran depuis la mise en branle de ces 30ème Olympiades de l'ère moderne disputées sur le sol de la Perfide Albion.

Mais si les plus patentés d'entre eux sont au fait des us et coutumes des 26 compétitions disséminées au quatre coins du village olympique, le commun des mortels peut lui s'interroger à la vue de certaines disciplines.

Parmi elles, le Laser Radial (à ne pas confondre avec le Laser Standard) en voile. Dessiné par le régatier et journaliste Bruce Kirby, canadien de son état, le Laser Standard est un dériveur monotype barré (ou « conduit » histoire de vulgariser pour les néophytes) par une seule personne, à savoir le barreur. Le Laser Radial diffère du Laser Standard par longueur de la section inférieure de son mât et de sa voilure, qui est plus petite (5,8m² au lieu de 7,06m²). Et ce n'est seulement qu'au début des années '80 que naquirent la voile et le mât qui font le bonheur des inconditionnels du Radial.

Le Laser Radial est plutôt l'apanage des marins légers (55 à 70 kilos). Cette embarcation leur permet de naviguer au gré des vents violents. Le Laser Radial est le plus souvent privilégié par la gent féminine, alors que les hommes jettent leur dévolu sur le Laser Standard.

La première compétition internationale estampillée Laser Radial et dédiée aux femmes vit le jour en 1988.

Publicité clickBoxBanner