Omnisports

Quarts de finaliste à la Coupe du monde, les Diables de Wilmots ont remporté le prix dans la catégorie "Meilleure équipe. Marc Wilmots est sacré meilleur coach, tandis que Divock Origi est la Révélation de l'année.

L’heptathlonienne, déjà sacrée Espoire de l'année en 2013 remporte cette fois la récompense suprême de sportive de l'année. Elle conclut ainsi une saison formidable, qui l'a vue remporter la médaille de bronze aux championnats d'Europe de Zürich cet té. Nafi est élue avec 527 points, devant Delfine Persoon (boxe, 416 pts) et Evi Van Acker (voile, 205 pts).

Les Diables rouges, une équipe en noir-or-rouge

Comme l'an dernier, les Diables Rouges ont recueilli tous les suffrages dans la catégorie Equipe de l'année au traditionnel Gala du Sport dimanche à La Panne. L'équipe nationale de football, plébiscitée il y un an pour sa qualification pour le Mondial au Brésil, aura réussi à confirmer à la Coupe du monde avec une accession en quarts de finale, éliminée seulement par l'Argentine, 1 à 0.

Les Diables Rouges de Marc Wilmots ont récolté 329 points (95 fois premiers) devançant l'équipe de volley féminin, 11e aux championnats du monde après 36 ans d'absence et qualifiée pour le Final Six du World Grand Prix, 139 points (26) et les Red Lions, l'équipe nationale de hockey messieurs, 5e de la Coupe du monde, 98 points (8).

Les Diables Rouges n'ont en outre jamais été aussi bien classés au ranking mondial de la FIFA, où ils pointent au 4e rang !

Marc Wilmots sacré pour la deuxième fois de suite coach de l'année

Marc Wilmots a été élu, comme l'an dernier, coach de l'année par les journalistes sportifs belges lors du traditionnel gala du sport dimanche à La Panne. Le sélectionneur des Diables Rouges, quart de finaliste de la Coupe du monde au Brésil et qui aura mené la Belgique à la 4e place du ranking mondial, a devancé d'une courte tête - 3 points en réalité - Gert Vande Broek, le sélectionneur national de l'équipe féminine de volley, 11e des Mondiaux et qualifié pour le Final Six du World Grand Prix. Marc Wilmots a récolté 199 points (52 fois premier) et Gert Vande Broek 196 (36). Un autre coach de volley, Vital Heynen, médaillé de bronze des Mondiaux chez les messieurs avec l'Allemagne, est 3e avec 88 points (17).

Marc Wilmots avait été sacré l'an dernier dans une catégorie récompensée pour la 4e fois et qui ne compte que deux lauréats, Jacques Borlée (athlétisme) en 2011 et 2012, et, donc, Marc Wilmots, qui n'était pas présent à La Panne pour recevoir son trophée, étant à Monaco pour scouter les Monégasques contre Marseille.

Marc Wilmots, absent, s'est dit "très heureux" de son trophée de Coach de l'année

Elu pour la seconde fois de suite Coach de l'année, Marc Wilmots s'est dit "très heureux d'avoir pu recevoir ce trophée une seconde fois", a expliqué le sélectionneur des Diables Rouges dans une video enregistrée, diffusée dimanche lors de la traditionnelle remise des trophées du Gala du Sport à La Panne.

"Pour les Diables Rouges, c'était l'année de la confirmation. Mais pour moi aussi, c'était l'année de la confirmation. Je suis donc très content et je veux remercier notre public, nos supporters qui nous ont poussé à réussir ce que nous avons fait. Je remercie aussi le staff technique et les joueurs. Malheureusement, je ne peux être présent, je suis à l'étranger, mais je suis content que ce soit Robert Waseige qui reçoivent ce trophée en mon nom. C'est quelqu'un qui a toujours fait beaucoup pour moi, aussi quand j'étais en équipe nationale."

Les responsables de la soirée ont expliqué que Marc Wilmots se trouvait à Monaco pour scouter la rencontre des Monégasques face à Marseille.


Divock Origi, buteur à Lille et chez les Diables Rouges, Espoir de l'année

Divock Origi, 19 ans, a été élu Espoir de l'année lors de la traditionnelle soirée du Gala du Sport dimanche à La Panne. Le jeune Diable Rouge de Lille, avec 217 points (et 58 fois premier), a devancé le coureur cycliste Tim Wellens (165 pts/37) et le champion du monde espoirs de cyclo-cross Wout Van Aert (107 pts/17).

Après avoir débuté sa carrière dans les équipes de jeunes de Genk, Divock Origi a rejoint Lille en 2010, gravissant les échelons de la notoriété jusqu'à intéresser Liverpool qui a mis la main dessus cet été pour lui faire signer un contrat de 6 ans, le laissant toutefois en prêt au sein du club nordiste. Cela suffit à Marc Wilmots de le reprendre dans le noyau des 23 pour la Coupe du monde au Brésil, où Origi a inscrit son premier but sous la vareuse des Diables Rouges le 22 juin contre la Russie à Rio (1-0 et qualification pour les 8es de finale).

Divock Origi succède à Nafi Thiam (heptathlon), élue l'an dernier.

Divock Origi dédie son trophée d'Espoir de l'année à ses parents

Divock Origi a reçu le trophée d'Espoir de l'année lors du traditionnel Gala du Sport. L'attaquant de Lille n'était pas présent à La Panne dimanche et pour cause, il était en action avec le club nordiste en championnat de France. Les choses se sont accélérées pour ce jeune attaquant formé à Genk, 19 ans, avec une participation surprise à la Coupe du monde au Brésil où il a inscrit son premier but sous le maillot des Diables contre la Russie au Mondial.

"Je dois être plus régulier et en tant que jeune joueur je dois encore apprendre ça. Pour moi le plus important est que mon équipe prenne les trois points et je veux toujours essayer d'apporter quelque chose", a confié Divock Origi depuis Villeneuve d'Ascq après la victoire de son équipe de Lille, 3-0 contre Toulouse, permettant au LOSC de renouer à la victoire pour la première fois depuis le 27 septembre.

"Je veux remercier mes parents tout d'abord qui ont toujours été là, dans les bons et les mauvais moments. Mes grands moments cette année, c'est bien sûr la Coupe du monde, avec déjà la chance de pouvoir y aller, mais aussi de pouvoir directement inscrire un but au Mondial."

Ses prestations ont tapé dans l'oeil de Liverpool qui l'a mis sous contrat (pour 6 ans) cet été, le laissant en prêt encore à Lille cette saison.


Michèle George, double championne du monde de dressage, paralympienne de l'année

Michèle George, double championne du monde de dressage aux Jeux Equesters paralympiques en Normandie, a été élue athlète paralympique de l'année lors du traditionnel Gala du sport, dimanche à La Panne.

Michèle George a récolté la majorité des suffrages avec 270 points (82 fois première), pour devancer le pongiste Florian Van Acker (133 pts/8), 2e et le cycliste Diederick Schelfout (122 pts/5).

Double championne olympique à Londres il y a deux ans, Michèle George a poursuivi son parcours pour confirmer lors des championnats du monde d'équitation, les Jeux Equestres à Caen en Normandie, où là aussi, elle aura décroché deux médailles d'or, toujours en dressage, sa spécialité, en championship IV et en Freestyle IV, comme aux JO de 2012 d'ailleurs.

Cette Ostendaise de 40 ans succède au tennisman en chaise roulante Joachim Gérard, plébiscité l'an dernier, et Marieke Vervoort (athlétisme en chaise roulante), lauréate lors de la première édition en 2013.