Omnisports

Yamaha a frappé un grand coup dans le jardin de Honda avec un doublé Lorenzo-Rossi, dimanche à Motegi, alors que le pilote maison, Dani Pedrosa, s'est tout de même classé 3e du Grand Prix MotoGP du Japon. Deux Espagnols sur le podium encadrant l'octuple champion du monde italien, à une semaine du premier Grand Prix européen de la saison à Jerez (Andalousie), cela lance véritablement la course au titre après la première manche insipide, en nocturne, du Grand Prix du Qatar.

Pour ce 700e Grand Prix moto depuis la création du Championnat en juin 1949, qui s'est finalement disputé sur le sec alors que les qualifications avaient été annulées samedi pour cause de pluie diluvienne, Lorenzo a fait part de son ambition: devenir champion du monde dès sa deuxième saison en catégorie reine. Mal parti, il s'est vite replacé dans le groupe de tête et après une passe d'armes avec son équipier italien, il a réussi à creuser un petit écart qu'il a su maintenir jusqu'au bout.

"La course fut difficile car j'ai pris un mauvais départ. J'ai eu du mal a trouvé le bon rythme et à passer Valentino. Ensuite j'ai creusé un petit écart et j'ai fait ce que j'ai pu pour rester devant", a expliqué Lorenzo (21 ans), double champion du monde en 250cc, qui a remporté la 23e victoire de sa carrière et son 2e succès en MotoGP après le Grand Prix du Portugal 2008 à Estoril. "Ce fut une grande course, difficile et physique, a déclaré Rossi, le champion en titre, auteur de sa première position de pointe au Japon (la 52e de sa carrière). J'ai pris un bon départ mais je n'ai pas pu piloter comme je le voulais, je n'étais pas assez rapide. J'ai perdu du temps sur Jorge, j'ai dû me bagarrer avec Dani. Deuxième c'est 20 points... C'est important pour le Championnat qui devient très intéressant car quatre pilotes se battent pour le titre".

Pedrosa revient fort

Et même cinq pilotes car, outre l'Australien Casey Stoner (Ducati) vainqueur de la 1re course au Qatar et 4e au Japon, qui pointe désormais à trois points du nouveau leader espagnol, l'Italien Andrea Dovizioso, deux fois 5e, talonne en Championnat son équipier espagnol Dani Pedrosa. Pedrosa, qui n'est pas encore à 100% de sa condition physique après son opération au poignet et au genou gauches, s'est dit "très content" d'être sur le podium. "C'est vraiment fantastique pour moi d'être sur le podium après les problèmes physiques que j'ai eu depuis octobre dernier.

Personne ne s'y attendait. Je ne m'y attendais pas non plus. Le départ était bon. J'étais dans le groupe de tête, je n'y croyais pas et finalement j'ai fait toute la course avec eux. Je suis vraiment très content". En 250cc, l'Espagnol Alvaro Bautista, après une mauvaise entame à Losail (7e), a pris le commandement du Championnat en s'imposant au Japon devant Hiroshi Aoyama et Mattia Pasini. En 125cc, l'Italien Andrea Iannone, après sa demi-victoire à Losail, la course ayant été tronquée, a obtenu dimanche les 25 points d'une victoire pleine et entière en devançant les Espagnols Julian Simon et Pol Espargaro.