Omnisports

Vice-champion du monde juniors, l'an dernier, à Zagreb, l'Anversois de 21 ans a poursuivi, ce samedi, au Maroc, sa fulgurante ascension en -81 kg. Cette fois, dans la cour des grands...

Seul le Turc Albayrak est parvenu à arrêter Matthias Casse ! Contrarié par une blessure à la cheville, mi-janvier, deux jours avant de s'envoler pour Tunis, l'Anversois a quelque peu rattrapé le temps perdu. Il a, en effet, décroché la médaille d'argent, ce samedi, à Agadir, théâtre du tout premier Grand Prix du Maroc.

Exempté du premier tour, Casse a, ensuite, tout écarté sur son passage, du Portoricain Gandia à l'Allemand Ressel, en passant par le Croate Druzeta. Un parcours sans faute qui lui a valu une sacrée satisfaction, notamment quand il a battu Ressel, vice-champion d'Europe en -81 kg, qui l'avait déjà piégé deux fois jusqu'ici. La première mi-novembre, à La Haye ; la deuxième fin février, à Düsseldorf, pour la médaille de bronze.

Mais, opposé, en finale pour l'or, au Turc Albayrak, Matthias n'a pas réussi à décrocher sa première victoire finale en Grand Prix, subissant le combat face à un judoka de trois ans son aîné, mais seulement n°41 mondial alors que notre compatriote est n°18 ! Il n'empêche, ce nouveau podium marquera la jeune carrière de Matthias Casse, qui estime à juste titre avoir encore beaucoup à apprendre et prétend ne se mettre aucune pression, se contentant de prendre combat par combat et de voir où ça le mènera.

Pour le moment, aux Championnats d'Europe, fin avril, à Tel Aviv, un rendez-vous auquel il a déjà pris part, l'an dernier, à Varsovie et où il avait impressionné.