Incertitude autour de la cérémonie de clôture des JO

AFP Publié le - Mis à jour le

Omnisports Paul McCartney? Kate Bush? Les Spice Girls? Les rumeurs entourent la cérémonie de clôture des JO dimanche, hommage à la musique britannique promettant d'être "espiègle" et "loufoque", selon ses organisateurs qui s'efforcent de garder secrets les noms des participants.

Même la présence de la reine Elizabeth, qui avait officiellement ouvert les Jeux, le 27 juillet, et fait forte impression avec une apparition surprise aux côtés de James Bond, n'est pas confirmée par Buckingham.

Quelque 3.800 volontaires, 380 écoliers des quartiers de l'est de Londres, et une vingtaine d'artistes prendront part à ce show qui commencera à 21H00 locale (22H00 en Belgique) au stade olympique.

Après l'immense succès de la cérémonie d'ouverture inventive et pleine d'humour de Danny Boyle, le défi est grand pour cette manifestation finale.

"Il y aura des points commun, mais ce sera un spectacle complètement différent", promet le directeur musical, David Arnold, dans une interview au Daily Telegraph, qui lève un coin de voile sur cette cérémonie de deux heures et demie.

"Il faut que ce soit un moment où tout le monde, en particulier les athlètes, puisse décompresser", explique ce compositeur de musique de films qui a travaillé pour plusieurs James Bond. Cette cérémonie "résumera, je l'espère, l'esprit de ces Jeux, légèrement anarchique, légèrement espiègle, drôle, émouvant, exaltant, et si british".

"Cela va être superbe, impertinent, sirupeux aussi, cabotin, loufoque et palpitant", s'enthousiasme encore David Arnold, qui s'efforce de préserver le mystère sur le nom des participants à cette "Symphonie de musique britannique" ("A Symphony of British Music").

"Je suis toujours déçu quand il y a des fuites. C'est comme de dire à quelqu'un ce qu'il va avoir pour Noël", dit-il, alors que des répétitions se tiennent en secret dans un stade de Dagenham, dans l'est de Londres.

Certains artistes, tel George Michael ou le groupe Muse, ont pourtant déjà annoncé leur participation: le premier sur Twitter, les seconds dans le magazine musical NME. Roger Daltrey des Who a également donné des indications sur sa présence au micro d'une radio.

Paul McCartney, qui avait déjà chanté "Hey Jude" à la fin de la cérémonie d'ouverture le 27 juillet, fait partie des artistes pressentis, de même que Ray Davis des Kinks, les Spice Girls, ancien "girls band" de Victoria Beckham, Adele et Kate Bush. Mais à en croire un tweet posté par Mick Jagger fin juin, les Rolling Stones en revanche ne feront pas partie de la fête.

La participation du London Symphony Orchestra, déjà sollicité pour l'ouverture des Jeux, est quant à elle acquise.

Au cours de cette cérémonie en point d'orgue, orchestrée par le directeur artistique Kim Gavin, les athlètes ne défileront plus par nationalité, mais feront leur apparition en groupe dans le stade, derrière une procession de porte-drapeau.

Londres passera ensuite le relais à Rio de Janeiro, ville organisatrice des prochains JO d'été en 2016. Les drapeaux grec, britannique et brésilien seront hissés et les hymnes de ces pays résonneront dans le stade.

Il reviendra ensuite au président du Comité international olympique (CIO) Jacques Rogge de déclarer officiellement la fin des JO. Et la flamme olympique sera éteinte, après avoir brûlé dans le stade pendant 16 jours.

Publicité clickBoxBanner