Omnisports

Le triathlète allemand Patrick Lange, auteur d'un nouveau temps record chez les messieurs, et la Suissesse Daniela Ryf, sacrée pour la 3e année consécutive chez les dames, ont remporté la finale mondiale du circuit Ironman, samedi à Hawaï. 

Côté belge, Bart Aernouts est le seul à avoir réussi à intégrer le top 15 chez les professionnels en terminant à la 12e place. Lange, 3e de la précédente édition, 31 ans, a bouclé les distances de 3,8 km de natation, 180 km de vélo et 42,195 km de course à pied, en 8h01:40. Au prix d'un marathon couru en 2h40, il a devancé le Canadien Lionel Sanders (8h04:07) et l'Ecossais David McNamee (8h07:11). L'Allemand Sebastian Kienle, 2e l'an dernier, s'est classé 4e (8h09:59) devant le Sud-Africain James Cunnama (8h11:24).

Lange succède ainsi à son compatriote Jan Frodeno, double tenant du titre, qui a connu des problèmes de dos au départ du marathon mais a néanmoins tenu à poursuivre la course, terminant 35e en 9h15:44. C'est le 8e succès allemand chez les messieurs à Kona, le quatrième consécutif.

Meilleur Belge, Bart Aernouts a bouclé son 6e championnat du monde Ironman en 12e position, en 8h26:28, à plus de 24 minutes du vainqueur. Frederik Van Lierde, vainqueur de l'édition 2013, était dans le groupe de tête jusqu'au demi-tour à vélo, mais a ensuite perdu beaucoup de temps en devant attendre son ravitaillement personnel, perdant contact avec les meilleurs. Il a abandonné en début de marathon.

Chez les dames, la Suissesse Daniela Ryf, 30 ans, a décroché son 3e titre consécutif. En 8h50:47, elle a devancé la Britannique Lucy Charles (8h59:38) et l'Australienne Sarah Crowley (9h01:38).

Charles, en tête de la course durant une grande partie de la journée, a vu Ryf revenir sur elle à la fin du vélo. La Suissesse, victorieuse en 2015 et 2016, a couru son marathon en 3h00:02 pour distancer Charles d'un peu moins de neuf minutes à l'arrivée, cette dernière conservant sa place de dauphine avec deux minutes d'avance sur Crowley.

La seule Belge qualifiéee chez les professionnelles féminines, Alexandra Tondeur, n'a pas réussi à intégrer le top 15 quelle ambitionnait après sa 19e place de la saison dernière. Finissant en 10h04:41, la Stéphanoise a terminé au-delà de la 25e position.