Omnisports

L'Equestrian Classic Tour a enregistré un nouveau succès le week-end dernier, dans les installations du Haras de Wisbecq. Pour sa 6e manche de la saison, le circuit communautaire de sauts d'obstacles a effectivement enregistré près de 900 départs pour l'ensemble des trois jours de compétition. Dimanche, lors du Grand Prix (1m35), c'est Jérôme Guery qui s'est imposé, devant Emmanuelle Mille et John Tassignon, au terme d'un parcours de qualité dessiné par Luc Musette, chef de piste international. «Le niveau du Grand Prix était très bon, souligne Jérôme Guery. Le parcours construit par Luc Musette était très technique et particulièrement sélectif. La preuve, seules douze paires sur septante ont réussi à se qualifier pour le barrage.»

Quatrième à s'élancer, le cavalier de Bornival y a à nouveau réussi le sans-faute, qui plus est sur un chrono très rapide, qui se révélera finalement imbattable pour les autres cavaliers. «Vu que je partais parmi les premiers, j'étais obligé de prendre des risques. Cela a bien fonctionné, je suis allé vite sans commettre de faute. J'ai par conséquent poussé les suivants à la faute.»

Coup double en 2004

Avec ce premier succès de la saison dans un Grand Prix de l'Equestrian Classic Tour, le cavalier de Bornival se rapproche sérieusement de Fabienne Lange, qui occupe toutefois toujours la première place du challenge. «Au terme des sept manches, les seize premiers cavaliers sont qualifiés pour la finale, qui se déroulera dans le cadre du Jumping international de Liège, poursuit-il. Je suis déjà qualifié mais j'entends à présent terminer en tête du challenge afin de pouvoir participer à une épreuve internationale à Liège.»

Vainqueur du challenge et de la finale, Jérôme Guery (25 ans) avait réussi le coup double en 2004. Il espère connaître la même réussite cette année avec Ouzo du Ry d'Ave. «C'est un hongre belge de 7 ans que j'ai depuis 4 ans. C'est un cheval très régulier qui a de l'avenir. Je ne l'ai pas encore testé dans des épreuves internationales mais j'espère le faire d'ici à la fin de la saison. C'est notamment pour cela que je souhaite terminer en tête du challenge.»

Tout dépendra de la 7e et dernière étape qualificative de l'ECT, qui se déroulera au C.E. Euregio (Welkenraedt) les 21, 22 et 23 octobre. La paire brabançonne devra impérativement y réaliser un meilleur résultat que Fabienne Lange. La grande finale se disputera quant à elle le dimanche 30 octobre durant le Jumping international de Liège, qui, pour sa 13e édition, sera rehaussé par un spectacle de Mario Luraschi.

© Les Sports 2005