Jeux olympiques: malheur aux retardataires !

Propos recueuillis par V. Van Vyve Publié le - Mis à jour le

Omnisports

Pour les Jeux olympiques de Londres, Suseia, organisation spécialisée dans l'hospitalité sportive et l'organisation d'événements, a été désigné comme "Revendeur Autorisé" de billets pour la Belgique.

Alors que les JO battent leur plein, les supporters de dernière minute ont-ils un quelconque moyen d'encore se procurer le précieux sésame qui leur permettrait d'encourager leurs athlètes favoris ou de tout simplement profiter de la grandeur d'une telle compétition ? Joint ce vendredi matin par LaLibre.be, Jean-Sébastien Gosuin, manager général et fondateur du groupe Suseia, explique les (maigres) possibilités. "Au petit bonheur la chance", dit-il en substance...

Quelles sont les possibilités pour les retardataires de se rendre à Londres ?

Nous ne vendons plus de place ! Il ne nous en reste que quelques-unes pour la lutte gréco-romaine, discipline peu prisée. Nous allons dès lors clôturer l'e-shop (NDLR: qui permet la vente en ligne) en ce début d'après-midi.

Toutes les places ont donc trouvé preneur ?

Oui, les 35.000 places dont nous disposions ont été vendues ! Déjà en mars il n'y avait plus de packages (NDLR: fruits d'accords avec Eurostar).

Cela signifie-t-il qu'il est impossible de se procurer un ticket avant de se rendre sur place ?

Exactement, il faut maintenant se rendre à Londres. Des tickets sont encore en vente aux guichets du village mais il n'y a aucune certitude d'en obtenir pour l'ensemble des compétitions. Il arrive que certains tickets nous reviennent à la Belgian House, mais de manière exceptionnelle. Que les amateurs de dernière minute ne comptent pas là-dessus.

Publicité clickBoxBanner