Omnisports

Si la Belgique avait dû attendre la dernière journée des Jeux Olympiques pour décrocher une médaille, notre pays aura fait mieux aux Jeux Paralympiques de PyeongChang en décrochant une médaille de bronze dès la première épreuve de la première journée. C'est dans l'épreuve du ski pour malvoyante, lors de la descente, qu'Eléonor Sana et sa guide Chloé ont écrit une page de l'histoire du sport belge en se classant troisièmes. En effet, les deux sœurs de Court-Saint-Etienne sont devenues les premières athlètes à décrocher une médaille féminine pour la Belgique aux Jeux Paralympiques. Dans l'histoire de cette épreuve seul Willy Mercier, en 1994, avait réussi à revenir en Belgique avec une médaille. Associées depuis quatre ans et venues en Corée du Sud avec l'ambition de finir dans le Top 3 d'une de leurs courses, les "sœurs de glisse" ont répondu aux attentes et à la pression qui pesait sur leurs épaules. Une fois la ligne franchie et leur troisième place confirmée après le passage des trois dernières concurrentes, Eléonor et Chloé ont pu laisser éclater leur joie…

« Quelle joie pour nous de décrocher cette médaille, lançaient ensemble les deux sœurs. On ne se rend pas encore bien compte de notre performance. C'est le résultat d'un travail qui a commencé il y a quatre ans. On veut vraiment remercier toutes les personnes qui ont porté ou aidé notre projet. »

Après avoir fêté dignement leur médaille de bronze, Eléonor et Chloé tenteront ce dimanche (9h30 en Corée du Sud, 1h30 en Belgique) de décrocher une deuxième médaille en Super G, une de leurs disciplines préférées...


Eléonor Sana :
« On ressent plein des sensations en même temps. On est hyper contentes, hyper émues… on a eu peur on a été très stressées. Maintenant c’est fait, ça y est! C’’est vraiment plein d’émotions en un coup. C’est énormément de travail, énormément de détails de préparation depuis 4 ans qui aboutissent aujourd’hui. On voudrait remercier tous les gens qui nous soutiennent. Ici l’ambiance est excellente avec l’équipe qui nous encadre, jusque dans la télécabine ce matin. Cela nous a aidé à nous détendre et cela a beaucoup compté. »

Chloé Sana :
« La course s’est passée parfaitement. Cela a été très vite. On s’est parlées tout le temps, on s’est encouragées tout le temps. Et ça a payé. On voudrait remercier notre coach, notre famille,nos amis en Belgique, nos sponsors... leur soutien a été très précieux… Maintenant on va se concentrer sur les prochaines courses dès demain pour le Super G. On va faire exactement la même chose qu’aujourd’hui, aller dormir tôt, se concentrer, et se donner à fond ».