Omnisports

La flamme olympique des JO d'hiver, qui débuteront le 9 février 2018 à Pyeongchang en Corée du sud, a été allumée mardi à Olympie, berceau des jeux Olympiques durant l'Antiquité.

Le président grec Prokopios Pavlopoulos, le premier ministre sud-coréen Nak-Yon Lee et le président du Comité olympique Thomas Bach, notamment, ont participé à la cérémonie, de même que les présidents des Comités organisateurs des jeux d'été de Tokyo 2020, Paris 2024 et Los Angeles 2028, ainsi que des jeux d'Hiver 2022 à Pékin.

Selon la tradition, la torche olympique devait être allumée dans le temple d'Hera au moyen d'un miroir concave qui concentre les rayons du soleil au cours d'une cérémonie en costumes, inspirée de l'Antiquité. Mais la météo capricieuse et le ciel gris ont forcé les officiels grecs à utiliser la torche allumée dimanche lors de la grande répétition.

C'est l'actrice grecque Katerina Lehou qui a allumé la torche, vêtue du costume traditionnel des prêtresses antiques, avant de la tendre au premier membre du relais olympique, le skieur de fond et biathlète grec de 24 ans, Apostolos Angelis.

Le deuxième relayeur sera l'ancien footballeur international sud-coréen, Park Ji-Sung, 37 ans, qui a notamment joué pour Manchester United et Eindhoven.

En tout, la flamme olympique va parcourir 2.129 kilomètres sur le territoire grec et doit arriver à l'Acropolis d'Athènes le 30 octobre prochain.

Ce sont 505 relayeurs qui porteront la mythique torche, alors que 36 cérémonies officielles sont prévues dans 20 municipalités grecques pour accueillir la flamme, qui sera ensuite transmise le 31 octobre au comité organisateur de Pyeongchang 2018 lors d'une cérémonie au Stade panathéique d'Athènes, qui a accueilli les premiers jeux Olympiques modernes en 1896.