Omnisports

Découvrez tous les derniers résultats des JO.

Les Etats-Unis remportent leur premier titre olympique en curling messieurs

Les Etats-Unis sont devenus champions olympiques de curling (messieurs) à l'occasion des JO d'hiver de Pyeongchang, samedi au centre de curling de Gangneung en Corée du Sud. L'équipe composée de John Landsteiner, Matt Hamilton, Tyler George et John Shuster a remporté la finale 10-7 aux dépens de la Suède qui était représentée par Christoffer Sundgren, Rasmus Wranaa, Oskar Eriksson et Niklas Edin.

La Suède partait favorite après avoir terminé en tête de la phase préliminaire (round robin) nantie de 7 victoires et 2 défaites. Elle avait en particulier dominé les Etats-Unis 10-4.

Les Scandinaves ont mené en finale 2-0 puis encore 4-3 et ont égalisé à 5-5 après 7 manches. La 8e manche a été décisive. Les Etasuniens ont infligé un 5-0 qui leur permettait de mener 10-5 alors qu'il restait deux manches au maximum à jouer.

Les Etats-Unis remportent le premier titre olympique de curling de leur histoire. Ils comptaient jusque-là deux médailles de bronze ramenées d'Albertville (1992) et de Turin (2006).

Ce sont eux qui avaient éliminé le Canada, triple championne olympique en titre, en demi-finale (5-3).

Vendredi, la Suisse a remporté la médaille de bronze. La formation genevoise composée de Valentin Tanner, Peter De Cruz, Claudio Paetz et Benoit Schwarz a gagné la petite finale 7-5 aux dépens du Canada.


Iivo Niskanen gagne le 50 km de ski de fond, une première finlandaise depuis 58 ans

Le Finlandais Iivo Niskanen a remporté samedi la médaille d'or du 50 km en ski de fond, style classique, lors de l'ultime épreuve masculine de cette discipline aux Jeux Olympiques d'hiver de Pyeongchang. Il a précédé deux Russes sous bannière olympique, Alexander Bolshunov, 2e à 18.7 secondes, et Andrey Larkov, 3e à 2:37.5. Le champion du monde en titre, sacré l'an dernier en style libre, le Canadien Alex Harvey a échoué à la 4e place à 2:43.6. Niskanen, 26 ans, devient le premier Finlandais à s'imposer dans l'épreuve marathon du ski de fond depuis Kalevi Hamalainen en 1960 à Squaw Valley aux Etats-Unis.

Iivo Niskanen, champion du monde du 15 km classique en 2017, a changé de skis à 8 km de l'arrivée avant de placer son attaque décisive et de s'imposer en 2h08:22.1.

Le Finlandais remporte son 2e titre olympique. Il avait été sacré en 2014, à Sotchi, avec Sami Jauhojärvi dans le relais de sprint classique.

Bolshunov décroche sa 4e médaille à Pyeongchang, sa 3e en argent après celles des relais 4X10 km et de sprint par équipes. Il a aussi remporté celle de bronze dans le sprint individuel classique.

Larkov monte sur son 2e podium olympique en Corée après sa 2e place dans la relais 4X10 km.


Ledecka en or en snowboard, après son titre en Super-G alpin

La Tchèque Ester Ledecka, vainqueur surprise du Super-G en ski alpin, est devenue samedi la première femme championne olympique dans deux sports différents lors d'une même édition des Jeux d'hiver, en remportant le titre en snowboard parallèle à Pyeongchang.

Pour réussir son incroyable doublé, Ledecka, 22 ans, a battu en finale l'Allemande Selina Joerg de près d'une demi-seconde (+0.46 sec).

Après avoir établi de loin le meilleur temps des qualifications, elle a facilement dominé ses adversaires directes, des huitièmes jusqu'à la finale.

Une autre Allemande, Ramona Hofmeister, complète le podium.

Ledecka, double-championne du monde de snowboard, retrouvait sa discipline de prédilection après avoir été sacrée championne olympique de Super-G samedi dernier. Partie avec le dossard 26, la Praguoise avait créé l'une des plus grandes sensations des Jeux d'hiver en soufflant la victoire à l'Autrichienne Anna Veith pour un centième de seconde.


Record absolu de médailles (38) aux Jeux Olympiques d'hiver pour la Norvège

La médaille de bronze obtenue aux dépens de la France à l'issue de la petite finale (2-2, meilleur temps cumulé) du slalom parallèle par équipes des Jeux Olympiques d'hiver de Pyeongchang est historique.

C'est en effet la trente-huitième obtenue par la Norvège depuis le début de cette Olympiade, ce qui constitue le record de médailles pour un pays, auparavant détenu par les Etats-Unis (37 en 2010 à Vancouver).

Un record que les Américains, avec 22 médailles à ce jour, ne reprendront pas avant la fin de ces Jeux. La Norvège a jusqu'à présent conquis 13 médailles d'or, 14 d'argent et 11 de bronze.

C'est nettement mieux que les Américains à Vancouver (seulement 9 médailles d'or, 15 d'argent et 13 de bronze). L'Allemagne a également remporté 13 médailles d'or, mais "seulement" 26 en tout (7 argent et 6 de bronze), à la veille de la cérémonie de clôture.


Sébastien Toutant empoche la médaille d'or du Big Air sous les yeux d'Ivanka Trump

Le Canadien Sébastien Toutant, un Québecois de 25 ans, a remporté la médaille d'or olympique du snowboard Big Air messieurs samedi aux Jeux d'hiver de Pyeongchang, où la discipline figurait pour la première fois au programme.

Toutant, le premier médaillé d'or olympique de l'histoire, a totalisé 174,25 points malgré sa chute lors du troisième et dernier saut. Seuls les deux meilleurs résultats entraient en effet en ligne de compte. Le vainqueur devance l'Américain Kyle Mack (168,75) et le Britannique Billy Morgan (168,00). L'Américain Redmond Gerard, 17 ans, sacré champion olympique en slopestyle la semaine dernière, a cette fois dû se contenter de la cinquième place. Les Canadiens Max Parrot, vainqueur des derniers X-Games, qui a raté ses deux derniers sauts, et Mark McMorris, ont respectivement échoué aux neuvième et dizième places. Nos compatriotes Seppe Smits, Sebbe De Buck et Stef Vandeweyer n'avaient pas émergé des épreuves de qualifications plus tôt dans la semaine. Billy Morgan offre une 5e médaille à la Grande-Bretagne qui bat ainsi son record. A noter parmi le public, la présence d'Ivanka Trump, la fille aînée et conseillère du président américain, notamment accompagnée de Kim Jung-sook, l'épouse du président de Corée du Sud Moon Jae-in. Ivanka Trump est arrivée vendredi en Corée du Sud, où elle représentera les Etats-Unis dimanche soir lors de la cérémonie de clôture des 23e Jeux Olympiques d'hiver.


La Suisse première championne olympique de slalom parallèle par équipes

La Suisse, emmenée par ses médaillés d'argent de slalom Wendy Holdener et Ramon Zenhaeusern, est devenue la première nation championne olympique de slalom parallèle par équipes en battant en finale l'Autriche, samedi aux Jeux Olympiques d'hiver de Pyeongchang.

La Norvège a décroché la médaille de bronze en dominant la France, championne du monde en titre, dans la petite finale (2-2, meilleur temps cumulé).

La France, portée par Adeline Baud-Mugnier, Tessa Worley, Alexis Pinturault et Clément Noël s'était inclinée 3-1 contre la Suisse en demi-finale

L'équipe helvétique n'a laissé aucune chance à l'Autriche privée de sa superstar Marcel Hirscher et s'est imposée 3-1 avec des victoires de Holdener face à Katarina Gallhuber, de Zenhaeusern face à Michael Matt et de Daniel Yule face à Marco Schwarz.

Seule Denise Feierabend s'est inclinée, face à Katharina Liensberger.

La Suède, annoncée comme favorite de la compétition avec son armada emmenée par les champions olympiques de slalom Frida Hansdotter et Andre Myhrer n'a pas dépassé les quarts, battue 3-1 par l'Autriche.

Le slalom parallèle par équipes, ou Team Event, a intégré les championnat du monde depuis plusieurs années au cours desquelles ont été sacrées l'Autriche (3 fois), la France (2 fois) et l'Allemagne (1 fois).

Il était pour la première fois au programme des JO, mais placé en clôture des épreuves de ski alpin, il a vu plusieurs grands noms déclarer forfait, comme Marcel Hirscher (médaillé d'or en géant et en combiné) ou l'Américaine Mikaela Shiffrin (médaillée d'or en géant et d'argent en combiné).


La bobeuse russe Nadezhda Sergeeva contrôlée positive a quitté Pyeongchang

La pilote du bobsleigh féminin des athlètes olympiques russes, Nadezhda Sergeeva, 30 ans, contrôlée positive le 18 février, deux jours avant le début des compétitions de bob aux Jeux Olympiques d'hiver de Pyeongchang, n'a pas attendu le résultat de l'analyse de l'échantillon B pour quitter le village Olympique et rentrer en Russie, a constaté samedi l'agence Tass. Elle aurait absorbé de la trimetazidine, un médicament préventif contre les troubles cardiaques. Elle avait pourtant subi un autre test, négatif, cinq jours plus tôt.

Sergeeva, associée à Anastasia Kocherzhova, avait fini 12e de l'épreuve sur la piste du centre olympique de glisse de Pyeongchang, le mercredi 21 février. Elle avait devancé d'à peine 9/100e de seconde (3:25.16 contre 3.25.25) le second bobsleigh belge, celui d'An Vannieuwenhuyse et Sophie Vercruyssen. Les deux Belges remonteront d'une place au classement, si le Tribunal arbitral du sport (TAS), chargé de sanctionner les athlètes fautifs, et qui siège à Pyeongchang pendant l'Olympiade d'hiver, déclasse Sergeeva. La bobeuse qui était l'une des 168 athlètes russes autorisées à concourir sous la bannière des Athlètes olympiques de Russie, est la 2e russe contrôlée positive après le curleur Alexander Krushelnitsky, dont les urines contenaient des traces de meldonium, et qui s'est vu retirer sa médaille de bronze. (Belga)