Omnisports

La Norvégienne Marit Björgen est devenue l'athlète la plus médaillée de l'histoire des Jeux Olympiques mercredi, aux Jeux Olympiques de Pyeongchang. 

Associée à Maiken Caspersen Falla, Björgen a décroché sa 14e médaille en terminant troisième dans le sprint par équipes dames du ski de fond remporté par les Etats-Unis (Kikkan Randall et Jessica Diggins) devant la Suède.

Samedi, Björgen avait rejoint son compatriote Ole Einar Björndalen après la victoire de la Norvège dans le relais 4x5 km dames.

Björgen, 37 ans, a remporté sept médailles d'or (trois à Vancouver 2010, trois à Sotchi 2014, une à Pyeongchang), quatre d'argent et trois de bronze.

Au classement des athlètes les plus titrés, elle n'est qu'à un or de ses compatriotes Ole Einar Björndalen et Björn Daehlie, champions olympiques à huit reprises.

Les Etats-Unis éliminés en Hockey sur glace

Les Etats-Unis, qui avaient terminé sur le podium des deux derniers tournois olympiques, ont été éliminés dès les quarts de finale par la République tchèque, aux tirs au but (3-2), mercredi aux Jeux de Pyeongchang.

Sans les joueurs de NHL, l'effectif américain était constitué de joueurs universitaires ou de vétérans n'évoluant plus dans le Championnat nord-américain. Ceux-ci n'ont pas réussi à trouver la solution face à des Tchèques bien organisés, qui ont pris leur revanche sur les quarts de finale de Sotchi, où ils avaient été sortis par les Etats-Unis au même stade de la compétition (défaite 5-2).

En demi-finale, la République tchèque affrontera le vainqueur de la rencontre entre les Athlètes Olympiques de Russie et la Norvège, qui s'affrontent plus tard dans la journée.

Les deux autres quarts de finale opposeront le Canada, tenant du titre, à la Finlande, et la Suède à l'Allemagne.

Des adieux en bronze pour Vonn, choux blanc pour le skicross tricolore

Un podium malgré tout: la superstar américaine du ski alpin Lindsey Vonn a dit adieu à la descente olympique avec une médaille de bronze, alors que les Français du skicross ont connu une énorme désillusion, mercredi aux JO-2018 de Pyeongchang.

Quatre ans après le triplé mémorable de Sotchi en skicross, les Bleus ont échoué, et de loin, à renouveler pareil exploit: aucun représentant Tricolore n'a réussi à se hisser en finale.

Jean-Frédéric Chapuis, champion olympique en Russie et favori pour le doublé, a été éliminé dès les quarts de finale, en même temps et dans la même série que François Place.

Arnaud Bovolenta, médaillé d'argent à Sotchi et dernier Tricolore en lice, a lui été éliminé en demi-finales.

Le 4e Français inscrit, Terence Tchiknavorian, s'est blessé dès les 8es de finale lors d'une chute très spectaculaire.

Il souffre d'une fracture d'un tibia et a été évacué vers un hôpital où il sera opéré dans la soirée, a précisé à l'AFP un membre de l'encadrement de l'équipe de France.

La chute de Tchiknavorian a été la première de trois grosses frayeurs en skicross, qui ont a chaque fois nécessité l'intervention des services de secours.

L'Autrichien Christoph Wahrstoetter et le Suédois Erik Mobaerg se sont d'abord percuté, toujours en huitièmes de finale.

Et l'inquiétude est montée d'un cran avec l'envolée et la chute très violente du Canadien Christopher Delbosco, dans la dernière course des 8es de finale. Resté au sol sans bouger, Delbosco a été placé dans une civière et évacué puis transféré à l'hôpital.

Pas de chute pour la reine Vonn dans la descente, mais pas d'or non plus.

La superstar a bien sûr plaisanté avec l'Italienne Sofia Goggia, meilleure descendeuse de la saison justement récompensée par un titre olympique. Mais elle a aussi affiché sa tristesse de n'avoir pu conquérir l'or de l'épreuve reine de l'alpin dames, comme en 2010 à Vancouver.

Duel d'ados russes

"Mon corps me fait souffrir et je suis assez chanceuse de pouvoir encore skier et d'être sur le podium pour cette dernière aux JO en descente", a-t-elle assuré malgré tout.

A 33 ans, l'Américaine espérait bien sûr transcrire dans le palmarès olympique ce qu'elle a accompli en Coupe du monde (81 succès, à 5 unités du record absolu du Suédois Ingemar Stenmark).

Il lui reste désormais une première pour une dernière: jeudi, elle croisera enfin lors de ces JO celle qui pourrait lui succéder en termes d'audience auprès du grand public, sa compatriote Mikaela Shiffrin, à l'occasion du combiné.

"Les JO vont me manquer", a d'ores et déjà confié Vonn.

En patinage artistique, le duel attendu entre les deux adolescentes russes a bien eu lieu. Evgenia Medvedeva et Alina Zagitova, toutes deux engagées sous bannière olympique en raison de la suspension de la Russie, sont à la lutte pour le titre, qui pourrait être le premier des Athlètes olympiques de Russie (OAR) aux JO-2018. A moins que le restant de la journée de mercredi ne soit plus favorable à la délégation en bobsleigh dames ou en ski de fond par équipes messieurs.

C'est la benjamine, Alina Zagitova - 15 ans - qui a pris l'avantage avec un programme court crédité de 82,92 points. Avec 81,61 pts, la double championne du monde Evgenia Medvedeva - 18 ans - devra produire un programme libre de très haut niveau jeudi si elle veut prendre le dessus.

Les deux jeunes femmes ont battu l'ancien record du monde du programme court, ce qui témoigne du niveau affiché mercredi.