Omnisports

Le Français Pierre Vaultier reste le maître olympique du snowboardcross

Pierre Vaultier est devenu double champion olympique de snowboardcross, jeudi lors des JO d'hiver de Pyeongchang. Quatre ans après sa victoire à Sotchi, le Français de 30 ans, qui est aussi champion du monde en titre, a remporté la finale disputée sur le Phoenix Snow Park. L'Australien Jarryd Hughes est monté sur la 2e marche du podium et l'Espagnol Regino Hernandez sur la 3e.

Les trois autres finalistes les Américains Nick Baumgartner et Mick Dierdorff et l'Australien Alex Pullin ont chuté en finale perdant toute chance.

Mikaela Shiffrin en or

Mikaela Shiffrin a remporté le 2e titre olympique de sa carrière en ski alpin, jeudi à l'occasion du slalom géant, la première épreuve féminine de la 23e édition des Jeux d'hiver de Pyeongchang.

Au centre alpin de Yongpyong, en Corée du Sud, l'Américaine de 22 ans, championne olympique de slalom à Sotchi en 2014, s'est imposée au terme des deux manches, malgré une erreur à la fin de la 2e manche. Deuxième chrono sur le tracé initiale, elle a réussi le 4e temps de la seconde. Shiffrin a pris sa revanche sur sa 5e place dans le géant de Sotchi.

Ragnhild Mowinckel, médaille d'argent à 39/100es, a offert à la Norvège une nouvelle médaille en ski alpin, après le doublé jeudi dans la descente messieurs signé par Svindal et Jansrud.

L'Italienne Federica Brignone a complété le podium à 46/100es. Sa compatriote Manuela Moelgg, auteure du meilleur chrono de la première manche, a finalement terminé au 8e rang à 1.18 seconde.

La championne olympique de Vancouver, en 2010, leader de la Coupe du monde de la spécialité grâce à trois succès cette saison, l'Allemande Viktoria Rebensburg a échoué à la 4e place à 58/100es en raison de sa 8e place à 83/100es sur le premier tracé.

La double championne du monde de la spécialité (2015 et 2017), la Française Tessa Worley se classe 7e à 1.04 seconde. Elle n'avait fini que 14e à 1.44 seconde le matin sur le premier parcours.

Svindal et la Norvège enfin sacrés en descente aux JO

Le Norvégien Aksel Lund Svindal est le nouveau champion olympique de descente de ski alpin. Il a remporté l'épreuve-reine des JO d'hiver de Pyeongchang, jeudi sur la piste du centre alpin de Jeongseon en Corée du Sud. Il a couvert les 2.965 mètres de la piste, d'un dénivelé de 825 mètres, en 1:40.25. Le double champion du monde de la spécialité (2007 et 2013) a devancé son compatriote Kjetil Jansrud de 12/100es de seconde, soit un écart calculé de 3m54. Le champion du monde en titre, le Suisse Beat Feuz s'est consolé avec la médaille de bronze après avoir pris la 3e place à 18/100es (5m31 de retard). Les trois médaillés ont plus de 30 ans.

Programmée dimanche, la descente avait été reportée à jeudi en raison des vents violents. Elle s'est déroulée sous le soleil et une température positive (+1°C). Svindal enlève son 2e titre olympique après celui en Super-G à Vancouver en 2010. Il avait aussi remporté au Canada, l'argent en descente et le bronze en slalom géant. Il est le premier skieur masculin de l'histoire à compter un titre olympique en descente et en Super-G. Il devient à 35 ans le premier Norvégien champion olympique de descente. Il succède au palmarès à l'Autrichien Matthias Mayer. Le médaillé d'or de Sotchi en 2014 a pris la 9e place à 1.21 seconde. Jansrud, 32 ans, avait déjà eu l'honneur d'un podium olympique de descente. Il avait accédé à la 3e marche en 2014. Il avait ensuite enlevé l'or en Super-G. Quatre ans plus tôt à Vancouver, il avait gagné l'argent en slalom géant derrière le Suisse Carlo Janka. Feuz monte à 31 ans sur son premier podium olympique.

Première médaille pour l'Espagne aux JO d'hiver depuis 26 ans grâce au rider Hernandez

Regino Hernandez a remporté la première médaille olympique aux Jeux Olympiques d'hiver pour l'Espagne depuis 26 ans, en prenant le bronze sur le snowboardcross jeudi. "C'est quelque chose d'incroyable, c'est un rêve devenu réalité", s'est réjoui le rider de 26 ans. "Je ne sais pas quelle répercussion cela va avoir en Espagne, mais j'espère que ça va faire bouger les choses parce que nous sommes un sport minoritaire et j'espère que les gens commenceront à en savoir plus sur ce sport si incroyable et dans lequel l'Espagne a un excellent niveau à l'échelle mondiale".

"Nous sommes trois dans l'équipe nationale, dont deux sont dans le Top 10 mondial, et l'autre dans le Top 20. C'est-à-dire que nous avons un excellent niveau", a-t-il poursuivi.

Hernandez, qui a coupé la ligne en troisième position dans une finale où trois des six "riders" sont tombés, était pourtant loin d'être attendu après avoir terminé seulement 31e aux JO de Vancouver en 2010, et 21e il y a quatre ans à Sotchi.

En revanche l'Espagne attendait beaucoup de son porte-drapeau Lucas Eguibar, mais celui-ci a été éliminé dès les 8e de finale.

Le titre olympique est revenu au grand favori français Pierre Vaultier, qui a conservé son titre, deavnçant l'Australien Jarryd Hughes.

La dernière médaille espagnole remontait aux JO d'Albertville en 1992, quand Blanca Fernandez Ochoa avait pris le bronze en slalom.

La patineuse artistique allemande Aljona Savchenko gagne enfin l'or olympique en couples

Les Allemands Aljona Savchenko et Brunot Massot ont remporté la médaille d'or de l'épreuve de couples du patinage artistique des Jeux Olympiques de Pyeongchang, jeudi à Gangneung. Seulement quatrièmes du programme court, mercredi, les Allemands ont offert un magnifique programme libre. Ils ont établi un nouveau record du monde de points en libre (159,31) pour obtenir l'or avec un total de 235,90 points. Ils devancent de justesse les champions du monde chinois Wenjing Sui et Cong Han de 0,43 point (235,47). Les Canadiens Meagan Duhamel et Eric Radford sont montés sur la 3e marche du podium (230,15 pts).

Deuxièmes à l'issue du programme court,les Russes sous bannière olympique Evgenia Tarasova et Vladimir Morozov ont échoué à la 4e place après une chute dans le programme libre.

Il s'agit du premier titre olympique de Savchenko qui avait déjà gagné deux médailles de bronze olympiques en 2010 et 2014, et cinq titres mondiaux, avec son ancien partenaire Robin Szolkowy.

Avec son nouveau partenaire Bruno Massot, né français, depuis octobre 2015, elle a ajouté une médaille de bronze aux Mondiaux 2016 et l'argent l'an dernier.

Le couple offre sa 8e médaille d'or à l'Allemagne, en tête du tableau des médailles dans ces Jeux de Pyeongchang. Il s'agit du premier titre olympique de l'Allemagne dans cette épreuve depuis 1952.

"Je ne suis pas contente", réagit Kim Vanreusel 39e après la 2ème manche du slalom géant

Kim Vanreusel a fini à la 39e place du slalom géant des Jeux Olympiques d'hiver de Pyeongchang, jeudi sur la piste de Yongpyong en Corée du Sud. Elle a concédé 12.50 secondes à l'Américaine Mikaela Shiffrin, la grande favorite qui s'est imposée. L'Anversoise, qui participait à 20 ans à sa première copurse olympique, avait terminé 41e de la première manche à 6.98 secondes de l'Italienne Manuela Moelgg, auteure du meilleur temps. Elle a réussi le 39e temps de la seconde manche à 5.93 secondes de la Suédoise Estelle Alphand qui a réussi le meilleur second parcours. Vanreusel avait pris la 54e place du slalom géant l'an dernier aux Mondiaux de Saint-Moritz. L'Américaine Mikaela Shiffrin a remporté le 2e titre olympique de sa carrière après celui en slalom à Sotchi. Elle a devancé la Norvégienne Ragnhild Mowinckel de 39/100es et l'Italienne Federica Brignone de 46/100es.

Kim Vanreusel sera vendredi matin au départ du slalom annulé mercredi en raison du vent et reprogrammé le 16 février. Une autre Belge sera présente dans le portillon de départ Marjolien Decroix.

Seize personnes ont été légèrement blessées au Parc Olympique de Pyeongchang

Seize personnes ont été légèrement blessées quand des vents violents ont balayé le Parc Olympique sur le site côtier de Gangneug mercredi. Le comité organisateur des Jeux Olympiques d'hiver de Pyeongchang a confirmé l'information jeudi par la voix de son porte-parole Sung Baik You. Sung a déclaré que treize des blessés étaient des membres des équipes opérationnelles des JO. Trois autres étaient des spectateurs.

"Il y a eu des blessures légères sur seize personnes. Il s'agissait juste de légères égratignures et blessures. Elles ont toutes été traitées et les blessés ont pu rentrer chez eux", a précisé Sung.

Sung a ajouté que 60 tentes avaient été endommagées, 18 autres enlevées et trois autres emportées par les rafales violentes de vent qui ont balayé le Parc où sont situés les sites des épreuves sur glace. Le vent a contraint la fermeture du Parc pendant un certain temps.