Judo: Van Snick offre à la Belgique une première médaille!

Publié le - Mis à jour le

Omnisports

Sous les yeux de la Princesse Mathilde et du Prince Philippe, ainsi que de Jacques Rogge, le président du Comité International Olympique (CIO), Charline Van Snick a décroché la première médaille belge, en bronze et en judo (-48kg), des Jeux olympiques de Londres samedi à l'ExCel Arena, la 140e médaille belge dans l'histoire des JO et la 11e pour ce qui concerne le judo. Charline Van Snick s'est dit "heureuse et soulagée", à l'issue de son combat pour la 3e place.

"Ce fut une journée épuisante. Je suis très heureuse, mais très fatiguée aussi", a expliqué Charline Van Snick. "Bien sûr, j'étais énervée après ma demi-finale contre la Brésilienne (future champion olympique, ndlr). Pas forcément déçue, mais très énervée. Je n'ai pas mal combattu du tout, car j'ai fait ce que je devais faire. Je n'étais pas déçue sur moi-même, mais sur les circonstances du combat. Ce qui fait que j'ai réussi à me reconcentrer directement pour affronter Pareto." L'Argentine Paula Pareto, 6e mondiale, était médaillée de bronze à Pékin il y a quatre ans et à l'habitude de "refuser" le combat par moments.

"On la connaît", reprend Charline Van Snick, 21 ans, "c'était un match très tactique. Elle ne laisse pas beaucoup d'ouverture. Mais j'étais très bien préparée tant mentalement qu'au niveau du judo, au point de vue technique. Je suis tombée sur le coude dans la dernière seconde de mon combat contre la Brésilienne (en demi) et je me suis fait mal aux côtes et à l'épaule. Mais j'ai réussi à repartir directement pour mon match pour la médaille de bronze."

Charline Van Snick s'est dit honorée d'avoir décroché la première médaille belge. "J'espère que cela va booster tout le monde, et que les gens vont apprécier aussi le judo à sa juste valeur. Je vais maintenant pouvoir profiter de mes Jeux olympiques. Je suis "VIP" maintenant, je peux rester (rires). Je vais aller voir aussi d'autres sports, d'autres athlètes, mais d'abord en judo."

La Liégeoise, 4e mondiale, est ainsi la première Belge à monter samedi sur le podium lors de ces Jeux olympiques à Londres, sous les yeux de personnalités belges. "J'ai juste appris après mon combat pour le bronze qu'ils étaient présents dans la salle. J'espère qu'ils ont compris le judo et qu'ils ont apprécié."

Charline Van Snick sera reçue officiellement dimanche à la Belgian House.

En tennis

Kim Clijsters s'est qualifiée pour le 2e tour du simple dames du tournoi de tennis des Jeux olympiques, samedi à Londres. La Limbourgeoise, 36e mondialen s'est imposée 6-1, 6-4 face à l'Italienne Roberta Vinci, 27e mondiale, sur le gazon de Wimbledon. La rencontre a duré 1h01.

Après avoir survolé la 1e manche, empochée 6-1 en 25 minutes, la Belge a eu un peu plus de mal dans le 2e set. Elle a écarté deux balles de break qui auraient permis à Vinci de revenir à 5-5 avant de s'offrir sa première balle de match, suffisante pour s'imposer et se hisser au 2e tour.

Kim Clijsters affrontera au tour suivant l'Espagnole Carla Suarez Navarro (WTA 45).

Steve Darcis s'est qualifié pour le 2e tour du simple messieurs du tournoi olympique de tennis et a créé l'exploit, en s'imposant 6-4, 6-4 en 1h26 face au Tchèque Tomas Berdych, 7e mondial et tête de série N.6, sur le gazon de Wimbledon.

Darcis s'est offert quelques sueurs froides dans la 2e manche. Menant 5-2, il a vu Berdych, finaliste de Wimbledon en 2010, revenir à 5-4 et s'offrir 2 balles d'égalisation à 5 partout. Le Belge parvenait toutefois à revenir à 40 partout puis à s'offrir une balle de match et se hisser au tour suivant.

Steve Darcis affrontera au 2e tour le Colombien Santiago Giraldo (ATP 43), tombeur 7-5, 6-3 de l'Américain Ryan Harrison (ATP 52).

Olivier Rochus a été éliminé au 1er tour du simple messieurs du tournoi de tennis des Jeux olympiques de Londres, samedi sur le gazon de Wimbledon.

L'Auvelaisien, 105e joueur mondial, s'est incliné 7-6 (7/1), 6-4 face à l'Américain John Isner, 11e mondial et tête de série, dans une rencontre qui a duré 1 heure et 14 minutes.

C'était le second face-à-face entre Rochus (1m65) et Isner (2m06). Celui-ci, vainqueur du plus long match de l'histoire du tennis (11h05) il y a deux ans à Wimbledon, avait déjà battu Rochus l'année dernière en finale du tournoi sur herbe de Newport.

Yanina Wickmayer s'est qualifiée pour le 2e tour du simple dames du tournoi de tennis des Jeux olympiques de Londres, samedi sur le gazon de Wimbledon. La numéro un belge, 31e au classement WTA, s'est imposée 6-2, 4-6, 7-5 en 2 heures et 9 minutes face à l'Espagnole Anabel Medina Garrigues, 35e mondiale.

Après s'être adjugé le 1er set 6-2 en 35 minutes, Yanina Wickmayer a mené 3-0 dans le 2e set, mais a perdu la manche 6-4 en 40 minutes. Menée 4-3 dans le 3e set, la Belge recollait au score et prenait ensuite l'avance, pour l'emporter 7-5.

Yanina Wickmayer sera opposée à la Danoise Caroline Wozniacki (WTA 8/N.8) lundi au 2e tour du simple dames du tournoi de tennis des jeux Olympiques de Londres.

En tennis de table

Jean-Michel Saive a participé samedi en fin d'après-midi à Londres, à ses 7es Jeux Olympiques consécutifs, égalant le record pour un athlète belge.

Le Liégeois de 42 ans, 86e mondial, était opposé au premier tour du tournoi de tennis de table au Serbe Marko Jevtovic (25 ans, ITTF 126). Il s'est imposé 4 sets à 1. (11-3, 8-11, 11-7, 11-6, 11-8).

Au 2e tour, Saive sera opposé dimanche (14h30 belge) au Grec Kalinikos Kreanga (ITTF 67) dispensé de premier tour.

En aviron

Tim Maeyens s'est hissé en quarts de finale du skiff messieurs des compétitions d'aviron, samedi aux Jeux olympiques de Londres. Le Brugeois a remport sa série en 6:42.52 sur le plan d'eau d'Eton Dorney. Les trois premiers des six séries sont directement qualifiés pour les quarts de finale, qui auront lieu mardi. Les autres disputeront les repêchages dimanche.

Maeyens s'est imposé avec 4 secondes d'avance sur le Cubain Angel Fournier Rodriguez (6:46.35); Le Mexican Patrick Salas Loliger a pris la 3e place en 6:51.78 et est aussi qualifié pour les quarts de finale.

Maeyens, 30 ans, dispute ses troisièmes Jeux olympiques. Il avait pris la 6e place à Athènes en 2004 et la 4e place en 2008 à Pékin.

En cyclisme...

Alexandre Vinokourov, 38 ans, est devenu champion olympique de cyclisme sur route, samedi à Londres. Le Kazakh a devancé le Colombien Rigoberto Uran dans un sprint à deux. Le Norvégien Alexander Kristoff a décroché la médaille de bronze. Vinokourov avait déjà remporté la médaillé d'argent en 2000 à Sydney.

Après 25 des 250 kilomètres prévus, un groupe de 12 coureurs s'est formé à l'avant, avec notamment Lieuwe Westra, Janez Brajkovic, Denis Menshov, Stuart O'Grady et le Belge Jürgen Roelandts. Les échappés ont compté jusqu'à 5 minutes d'avance sur le peloton.

Philippe Gilbert et une dizaine de coureurs se sont joints aux échappés après 180 km de course. Gilbert a alors tenté sa chance en solitaire mais a été repris à 42 km de l'arrivée à la sortie du circuit de Box Hill. Le peloton est longtemps resté à une minute des leaders. Fabian Cancellara, qui emmenait le groupe de tête, a chuté à une dizaine de kilomètres de l'arrivée.

Trois kilomètres plus loin, le Colombien Rigoberto Uran a placé une accélération. Vinokourov l'a accompagné. Les deux ont pris une vingtaine de secondes d'avance sur le groupe derrière eux et se sont disputés la médaille d'or. Vinokourov a lancé le sprint à 400 mètres de la ligne ne laissant aucune chance à Uran. Le Norvégien Kristoff a gagné le sprint pour la 3e place, à 8 secondes du vainqueur, Roelandts a terminé 7e, Gilbert 17e. L'Allemand André Greipel a devancé les autres sprinters dans le peloton juste devant Tom Boonen (28e).

Publicité clickBoxBanner