Omnisports

Brussels Expo accueillait effectivement depuis ce jeudi ce qui est à considérer comme un des plus prestigieux concours de saut d’obstacles du monde. Et l’ « Audi Masters » fut une nouvelle fois l’occasion de souligner l’excellente santé du sport équestre belge, avec en vedette cette année Philippe Le Jeune, Champion du Monde de saut d’obstacles avec Vigo d’Arsouilles. Un titre conquis le 10 octobre dernier à Lexington, dans le Kentucky, par ce Bruxellois de 50 ans qui a, dans la foulée, reçu le trophée du Mérite sportif belge il y a dix jours.

Au Palais 12 du Heysel, ce samedi, Philippe Le Jeune était donc la vraie star sur la piste, mais aussi dans les paddocks : après l’épreuve de La Libre Belgique, il a même dû quitter quelques temps Vigo d’Arsouilles pour aller à la rencontre de ses fans, lors d’une longue séance de dédicaces également très appréciée d’un public plus large qu’à l’habitude dans le sport équestre.

Le « Prix La Libre Belgique », intégré dans un programme de 23 concours nationaux et internationaux, était une épreuve dite par « Accumulation de points, avec Joker, contre le chrono », et consistait comme on le devine à emporter un maximum de points, obstacle par obstacle, dans le plus court temps possible. Ainsi, le premier obstacle (sur dix) vaut 1 point, le deuxième 2 points, le troisième 3 points, et ainsi de suite jusqu’au dernier obstacle qui permet d’emporter le Joker, accordant 20 points au lieu de 10. La tension était donc à son comble lors de chaque dernier saut « bonus ». La hauteur des obstacles à franchir était de plus en plus élevée, jusqu’à 1 mètre 45. C’est ce qu’on appelle une épreuve progressive !