Omnisports Deux records sur les haies, ce samedi, vont-elle la convaincre d’aller à l’Euro ?

En dépit de championnats de Belgique indoor pleinement réussis avec deux titres - en 60 m haies et au saut en hauteur - et deux records personnels établis dans la première épreuve, ce samedi à Gand, Nafi Thiam n’a pas encore confirmé sa présence à l’entame du pentathlon des championnats d’Europe de Belgrade, début mars. "Je n’ai pas besoin de me décider dans la précipitation, je vais d’abord en discuter avec mon entraîneur cette semaine", a indiqué la championne olympique de l’heptathlon après être descendue du podium.

"C’est à elle seule qu’incombe la décision de se rendre ou non en Serbie", a souligné, de son côté, Roger Lespagnard, heureux d’avoir vu son élève abaisser son temps de référence sur les haies (NdlR : de 8.42 à 8.37) après avoir nettement battu son record personnel au poids, quelques jours, plus tôt, à Paris. "Je ne veux rien forcer, cela ne sert à rien d’y aller si elle n’en a pas envie. Pour ma part, je suis très content de ce qu’elle a montré lors des stages, sa condition physique est très bonne. Et elle n’ira à Belgrade que si elle se sent capable de remporter l’or."

Déjà vice-championne d’Europe en salle, voici deux ans, à Prague, Nafi Thiam possède de très bonnes chances de monter sur la plus haute marche du podium. D’autant que la tenante du titre, Katarina Johnson-Thompson, se limitera au concours de la longueur à Belgrade et que la championne d’Europe de l’heptathlon Anouk Vetter fait l’impasse. Mais ce n’est pas pour autant qu’un succès serait dévalué ("Un titre est un titre", souligne Roger Lespagnard) : tout dépendra, en réalité, de sa propre performance. Et, sur base de ce qu’elle a montré lors de ses deux premières compétitions de l’année, Nafi Thiam peut être pleinement rassurée.

"C’est vrai que ma forme actuelle m’étonne un peu. J’ai franchi 1,90m en hauteur sans véritable entraînement, alors qu’il fait assez froid, et battu mon record à deux reprises sur les haies : c’est positif", souligne l’athlète de 22 ans. Se laissera-t-elle séduire par la possibilité de glaner un deuxième titre consécutif ? La balle est dans son camp…