Omnisports

Et de deux pour la Belgique ! Après la médaille d’argent remportée par l’équipe de reining aux Jeux équestres mondiaux de Tryon, c’était au tour de Bernard Fonck d’apporter sa contribution personnelle, samedi, à l’issue de la compétition individuelle.

Le cavalier d’Herentals, 46 ans, a réalisé une authentique performance en Caroline du Nord. Une performance tellement peu banale qu’elle ne s’était même encore jamais produite ! Jamais en effet les Américains n’avaient été devancés par un Européen à l’occasion des Jeux équestres mondiaux qui, pour rappel, se déroulent tous les quatre ans.

Et notre compatriote a réussi cet exploit aux États-Unis, le pays de la monte américaine. "C’est la première fois dans l’histoire qu’un cavalier européen quitte les Jeux équestres mondiaux avec la médaille d’or individuelle et je ne pourrais être plus fier", déclarait Bernard Fonck. "Quand je suis arrivé à Tryon, je savais que nous pouvions probablement atteindre les cinq premières places, mais je n’aurais jamais imaginé que nous allions remporter l’or."

Le mondial après un titre européen

Avec une épreuve créditée de 227 points, notre compatriote a devancé les Américains Daniel L. Huss d’un demi-point et Cade McCutcheon de deux longueurs. Suffisant pour signer la plus belle performance d’une carrière qui mentionne déjà un titre européen conquis en 2017 à Givrins, en Suisse, avec Smart N Sparkin, sa précédente monture.

Ici, à Tryon, Bernard Fonck s’est imposé avec What A Wave, un étalon de 10 ans. "What A Wave est le plus beau cheval que j’aie jamais eu le plaisir de monter. J’ai beaucoup de chance d’avoir eu plusieurs chevaux de grande qualité dans ma carrière, mais lui se trouve au sommet de cette liste. Chaque fois que nous sortons, il me donne tout ce qu’il a et à chaque fois ça va de mieux en mieux."

Également qualifiée pour cette finale individuelle, son épouse, Ann Poels (Made In Walla), s’est quant à elle classée en treizième position. Et si le reining a entièrement répondu à l’attente, la délégation belge espère désormais que l’attelage et le jumping marcheront sur ses traces à Tryon.


Conditions climatiques compliquées: le Grand Prix Freestyle annulé !

Les organisateurs des Jeux équestres mondiaux de Tryon ont multiplié les communications ce week-end en raison des importantes précipitations annoncées pour samedi soir et la journée de dimanche. Reporté au lundi dans un premier temps, le Grand Prix Freestyle qui devait clôturer la compétition de dressage a finalement été annulé ! Motifs invoqués : l’impossibilité logistique d’organiser l’épreuve à l’intérieur et aussi de déplacer le vol de retour des chevaux prévu lundi. Les quinze couples qualifiés pour le Grand Prix Freestyle à l’issue du Grand Prix Spécial en resteront donc là et quitteront Tryon avec un sentiment mitigé… excepté sans doute pour Isabell Werth qui - après avoir mené la Mannschaft au titre mondial par équipe - a remporté une nouvelle médaille d’or dans le Grand Prix Spécial. L’Allemande s’est imposée avec Bella Rose devant l’Américaine Laura Graves (Verdades) et la Britannique Charlotte Dujardin (Mount St John Freestyle).