Omnisports

L'athlète kényan Nicholas Bett, champion du monde du 400m haies en 2015 à Pékin, est décédé mercredi matin à l'âge de 28 ans dans un accident de voiture dans l'ouest du pays, a annoncé la police locale. 

"L'accident s'est produit lorsque son véhicule a heurté une bosse et a fait des tonneaux. Il est mort sur le coup. Nous sommes sur les lieux", a déclaré le commandant de police du comté de Nandi (ouest) Patrick Wambani.

Lors des championnats du monde d'athlétisme en 2015 à Pékin, Nicholas Bett était devenu le premier Kényan à décrocher le titre mondial du 400 m haies en établissant au passage un nouveau record national (47.79).

Il n'avait pas pu défendre son titre en 2017 à Londres, une blessure à un tibia l'ayant empêché de s'entraîner normalement.

Nicholas Bett avait participé début août aux Championnats africains d'athlétisme à Asaba, dans le sud-est du Nigeria, d'où il était rentré avec l'équipe kényane lundi à Nairobi. A Asaba, une douleur l'avait contraint à l'abandon en finale du 400 m haies.

"C'est très triste car je lui parlé hier. Il était allé consulter un médecin au Nairobi Hospital en raison de la blessure contractée à Asaba", a expliqué à la presse un responsable de la fédération kényane d'athlétisme, Barnabas Korir.

"Ce matin, nous avons appris la nouvelle et en tant que fédération, nous sommes attristés au-delà des mots", a ajouté M. Korir.